Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ma Valise en concert ce soir! | Page d'accueil | Nino Ferrer... l'indémodable! (2eme version!) »

09 février 2008

Quand Richard Andrieux dédicace...

Tout avait pourtant bien commencé...

Hier soir, je suis allé voir mon très vieil ami (je parle de son âge, hein, parce que, moi, personnellement, je ne le connais que depuis un an!), Richard Andrieux.

Un type, malgré son âge canonique, tout à fait merveilleux.

Son talent n'égale que sa gentillesse.

Que je croyais.

Bon, je raconte.

J'arrive à la librairie Tropiques (dans le 14eme arrondissement de Paris) vers 18h.

L'auteur est déjà là, attablé devant ses nombreux exemplaires de José et son litre de jus d'orange.

a9b7968e653be6a48e0aa03e42076f16.jpg
Entre deux signatures, nous parvenons à discuter un peu... je suis quand même un peu l'artisant de son immense succès.
Ah?
Oui.
Grace à ma note sur lui qui a été lu par le monde entier, et notamment par l'ensemble du milieu littéraire qui a suivi mon avis.
(Vous savez, tous les journalistes sont un peu des moutons panurges. Dès qu'un éminent confrère écrit un éloge sur un nouveau génie, les autres suivent.)
(Ca va, vous, sinon?)
Je fais une pause, parce que la suite est un peu violente...
J'organise pour vous un jeu concours au prix extraordinaire, histoire de détendre l'atmosphère.
(Qu'on ne vienne pas me dire après que je suis radin!)
Une personnalité du monde de l'écriture est passé faire un petit coucou.
Si vous devinez qui est ce(tte) brillant(e) auteur(e), visible de dos, là, sur la photo, vous gagnez son dernier livre dédicacé à votre nom.
(Je ne plaisante pas, même si ce jeu est un évènement à vous couper le souffle!)
593e50f59a4a59a91a1a30299d6e5a91.jpg
Bon, ensuite, l'ambiance s'est un peu gâté...
Avant de continuer, je dois vous avouer un secret.
Je rêve de devenir écrivain. Je n'en ai pas le talent, mais c'est juste pour avoir une crédibilité auprès des autres.
(Parce que journaliste, c'est d'un commun, par contre, auteur, ça en jette pas mal...)
Bref.
Je fais boire Richard Andrieux, pour l'amadouer.
(En vrai, pour lui faire faire n'importe quoi après.)
26809d9009e6211346ad7378cf1984be.jpg
Ne résistant pas au vin blanc, il cède à mes assauts.
Nous nous adonnons à quelques libations.
Innocemment, je lui demande s'il peut aller me chercher des clopes au tabac d'à côté.
Il accepte.
Il est gentil, à la base, je vous rappelle.
Pourquoi ai-je fait cela?
Et bien, pour prendre sa place.
Je voulais réaliser un vieux phantasme...
Je l'ai réalisé.
c68b06bb62c438344d828958666b0c92.jpg
Prendre sa place.
Chausser ses lunettes.
Jouer à l'auteur qui signe ses livres à de jolies filles.
(Parce que le public d'Andrieux, bizarrement, est très féminin. Pourtant, son âge devrait... enfin, je ne veux pas être lourd...)
En tout cas, les personnes présentes n'y ont vu que du feu.
J'ai signé 47 ouvrages de Richard Andrieux.
(En truffant chaque phrase de fautes d'ortographe. C'était d'un drôle.)
Quelle jouissance!
Une heure et quart plus tard, par contre, le vrai auteur est revenu.
(En fait, il n'y a pas de "bar tabac" dans le quartier... j'avais vérifié!)
Je ne sais pas, j'ai eu comme la vague impression qu'il n'avait pas bien pris le subterfuge.
Tsss... aucun humour.
Un paparazzi présent à photographié la scène...
6295a5a6416a87f4063d425f84efc065.jpg
Je sais, c'est proprement insoutenable!
Pour me racheter, je tiens à vous signaler que Richard Andrieux sera de nouveau en "signature" cet après-midi.
A 18h, à la Bibliothèque Vaugirard : 154 rue Lecourbe dans le 15e arrondissement de Paris.
Il y aura un autre invité: Philippe Fréling, pour "Ceinture jaune", chez Arléa.

Commentaires

Wouaw, je suis la preum's !
La personnalité mystère, c'est Stéphanie de Monac...heu...Tatiana de Rosnay ! :)))

(j'ai pas bien lu la note, j'ai gagné quoi ?) :))

Écrit par : Agnès ABK6 | 09 février 2008

Il est vrai que cette photo est insoutenable ;-)
Bon alors, à quand le premier roman ?

Écrit par : Marie-Laure | 09 février 2008

Mandor, pardon.
C'est encore le syndrome Pierre Richard qui a frappé.
D'habitude, je ne laisse que très rarement de commentaires sur les blogs que je lis, pour une fois que j'en laisse un, paf, c'est pour flinguer votre petit jeu par ma brillante perspicacité.

Alors voila ce que je vous propose : le livre de Tatiana, je l'ai déjà lu et je l'ai adoré. Il serait vraiment dommage de priver un autre lecteur de le découvrir.
Remettez-le en jeu, en rajoutant une question supplémentaire (du genre, je sais pas, moi...combien de temps a duré la dédicace ? Combien de poignées de main l'auteur a-t-il serrées ?...), et moi, promis, je redeviens une lectrice silencieuse !

J'espère que vous ne m'en voulez pas trop...
Agnès

Écrit par : Agnès ABK6 | 09 février 2008

@Agnès ABK6: Bravo Agnès!
;o)
Hé ho! Ce n'est pas grave. Je remets en jeu le livre de Tatiana de Rosnay en ajoutant donc une question...
Si vous me dites combien de livres cette romancière a publié, Elle s'appelait Sarah est à vous.
Voilà, rien de plus facile...
(Agnès, pitié, ne redevenez pas une lectrice silenceuse!)
@Marie-Laure: Il est prévu pour la St Glin-Glin, je crois.

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 09 février 2008

Ce ne serait pas son 9 eme livre?

Écrit par : Largentula | 09 février 2008

" au fond, être artiste, c’est une demande d’amour déguisée"
J'aime beaucoup sa définition...

Et en effet c'est son 9ème livre !
je devrais mettre moins de temps à répondre aux billets moi ;-)

Écrit par : Lou | 09 février 2008

@Largentula: Tu es le grand gagnant! Bravo à toi de ne pas avoir utilisé Google pour trouver la bonne réponse. Tu es un géant. Je l'ai toujours su.
;o)
@Lou: Bravo à toi aussi, mais tu es un chouia à la bourre.
Ceci dit, je vais tenter de parlementer pour t'en obtenir aussi un, parce que je t'aime bien (et ton blog aussi). Je ne te garantis rien, mais, je vais soudoyer les deux attachées de presse de la maison (Audrey et Anne-Laure), la directrice Héloïse d'Ormesson, Gilles Cohen-Solal, l'auteur elle même, et pourquoi pas le président de la République lui même, qui pourrait bien intervenir en cas d'échec de ma part.
(Si une des personnes concernées lit, peut-elle confirmer?)
Voilà, ne me remercie pas, c'est normal.
Je suis très généreux avec ce qui ne m'appartient pas.
;o)

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 09 février 2008

on peut même pas te remercier un peu?
Sinon, pour la réponse, ça n'a pas été facile, il a fallut aller sur le site de l'auteur, comter les livres et rajouter le dernier... j'ai eu du bol quand même, 2 livres de plus et je n'avais plus suffisament de doigts !

Écrit par : Largentula | 09 février 2008

Cette barbiche, mais c'est bien sur ! Le méchant torve des films de Jean Marais, c'était donc toi, Mandor !

Écrit par : merlin | 09 février 2008

Moi, je dis que tu as regardé la star ac et que tu as tout compris aux rouages de la mécanique du montage d'images et de scenarii.
Et je suis sûre que mon commentaire précédent, dans lequel je donnais toutes les bonnes réponses, y compris la seconde, est resté bloqué dans les pipes de ton Internet.

Toutefois, j'avoue que de te voir un stylo dans une main, la 1er de couv' dans l'autre, la pause désinvlote de l'auteur désabusé de signer à des tas de filles en chignons et en émois te sied à merveille.

Des bizettes, hâte d'une première dédicace.

Écrit par : Mélina LOUPIA | 09 février 2008

mdr !!!! :)))

Écrit par : yansor | 09 février 2008

Cher Mandor,

Je tiens tout d'abord à m'excuser d'avoir aussi mal réagi face à votre subterfuge plus maladroit que méchant.. Pour être franc, mon égo a laché...je sais, ce n'est pas bien, mais vous savez, 47 dédicaces à votre actif, ça a été pour moi 5 ou 6 ouvrages de trop.. Ajoutez à cela le fait que j'ai été très vexé que Richard Gere, se jugeant mal coiffé, ne puisse accepter de poser de face à mes cotés, mon sang n'a fait qu'un tour...Je donnerai cher pour récupérer les photos de ce paparazzi qui a profité de la situation pour ternir mon image...Mince je n'aurais jamais dû écrire que c'était Richard Gere sur la photo....d'ailleurs ce n'est pas lui, c'est Chantale G..a, mais je n'en dis pas plus, respectant par la même votre jeu concours.
Pour votre veste déchirée, envoyez-moi votre note ....en attendant qu'elle soit réparée, vous n'avez qu'à retourner votre veste cher Mandor, afin que les gens puissent enfin savoir qui vous êtes vraiment ...:o))
bien cordialement

Écrit par : richard | 09 février 2008

J'ai deviné, pour une fois, mais tout le monde a déviné aussi, micne alors ! Pourquoi je suis en retard ?
Bon, en tous cas, je renouvelle mes dires : j'ai A-DO-RE ce livre : José !

Écrit par : Nath | 09 février 2008

J'ai eu un énooorme coup de foudre pour le livre de ce monsieur. Que j'ai lu deux fois (la deuxieme pour verifier si j'avais eu raison d'avoir eu un coup de foudre...). Mais je sais qu'il ne me le dedicacera jamais car il y a environ une chance sur deux milliards qu'il passe en Vendée...snif..snif...

Écrit par : ecaterina | 09 février 2008

@Largentula: Si, tu peux me remercier... mais en me payant le café que l'on doit se prendre depuis des lustres...
;o)
@merlin: Diantre! Démasqué, je suis.
@Mélina Loupia: Ah oui? J'ai bien joué mon rôle, tu trouves? Merci...
@yansor: Quoi? Ca ne s'est pas passé tout à fait ainsi?
euh... chut!
;o)
@richard: Mais, monsieur, ici, je ne montre qu'un visage... je ne tiens pas à mettre en avant les autres, (les moins racontables). Bref, veste arraché ou pas veste arraché, je ne tiens pas à dévoiler la face caché du personnage.
Sinon, je vous prie de bien vouloir accepter mes sincères excuses. Mais, vous comprenez la vie d'écrivain est si passionnante que j'ai voulu essayer.
C'est tombé sur vous.
Vos lunettes m'allaient à merveille.
C'est le destin.
(Sinon, ça va toi?)
(On a bien ri, en vrai...)
@Nath: message reçu.
@ecaterina: "Une chance sur deux milliards qu'ils passent en Vendée?" Et chez Pierrot, il n'y a pas des cafés littéraires parfois?
Je dis ça, je dis rien...

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 10 février 2008

on n'avait pas dit café (du moins pour moi... j'aime pas le café...) mais je te l'offre avec plaisir (s'il vient...)

Écrit par : Largentula | 10 février 2008

@Largentula: Bon... je te joins par mail, alors.

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 12 février 2008

Les commentaires sont fermés.