Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nicolas Cauchy... chronique d'une interview ratée. | Page d'accueil | Association Daniel Balavoine »

13 janvier 2008

Catherine Ferry...

3c5bc9d47bde4a7d3baad2c0d4a3a104.jpg 

Parce que demain est un anniversaire que je n’aime pas.

Celui de la disparition de Daniel Balavoine.

Parce qu’à la suite de la publication de cette note, de nombreuses fans du chanteur m’ont contacté et immanquablement, j’ai eu le droit à cette question : « As-tu rencontré Catherine Ferry ? ».

Et bien oui, j’ai rencontré Catherine Ferry. Plusieurs fois. Je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas fait de note plus tôt dans le Tout Petit Déjà dominical. Peut-être ai-je jugé que beaucoup de lecteurs ne la connaissaient pas et qu’elle n’allait pas être fédératrice ?

Je ne sais pas.

Quoi qu'il en soit, je rectifie le tir aujourd'hui, car cette chanteuse est quelqu’un dont j’ai suivi la carrière de près.

Petit rappel : Daniel Balavoine a été mon idole de jeunesse, je ne pouvais donc pas ne pas connaître l’existence de Catherine Ferry.

Elle a débuté en représentant la France au concours Eurovision de la chanson en 1976 avec 1, 2, 3. Dans les choeurs, vous reconnaîtrez le chanteur évoqué. (Je sais, c’est un peu kitch…)

 

 

 

Ce n’est pas un secret de dire qu’il n’y avait pas que de l’amitié entre eux…

d9eab7ad1000157b02804e5767474929.jpg
cee8a7cd5ad269001ede10a462122daf.jpg
b23ef87e6ec33fc99a03d4beceea026f.jpg
80da0c36c25ec0727164032b152be964.jpg
190677ba22a27362de056a8b2546f943.jpg

Daniel Balavoine a écrit la majeure partie de ces succès, parmi lesquelles : Bonjour, Bonjour, Grandis Pas, et Vivre avec la musique.

J’aime beaucoup cette vidéo (pas de très bonne qualité, je sais) car on y décèle beaucoup de tendresse entre les deux.

 

 

Celle-ci avec la présentation (sans concession de Daniel).

 

 

Et une dernière, pour la route… un hymne à la musique.

 

 

Je ne sais pas si ces chansons parlent à beaucoup, mais, personnellement, elles ont fait partie de ma vie d’adolescent…

Je ne vais pas raconter sa biographie ici, son site la résume parfaitement.

Quand Daniel est mort, il laisse inachevé le texte d'une chanson écrite à l'origine pour Frida du groupe Abba dont Catherine devait faire une version française. C’est Jean-Jacques Goldman qui reprendra le flambeau pour faire naître Quelqu'un quelque part.

Et c’est à l’occasion de la sortie du 45 tours que je l’ai rencontré pour la première fois.

Chez Tréma le 6 novembre 1986. Catherine Ferry était encore très affectée du départ prématuré de Daniel Balavoine.

J’étais très ému de l’interroger.

f07d43c1f2663d30dc4d999f8c4c1d9b.jpg
d2efaa4d6bd23c52ce8648da022aa101.jpg
785031a1ef360c4b5b7369b2028bdc2b.jpg

 

Quelques mois plus tard, je la revois lors de la première soirée organisée par la Fondation Daniel Balavoine à l’Olympia, le 23 avril 1987.

12ddacaed00e4ccbbbee3414516c048f.jpg
87d339ca3e59954c3cccaabddc28b64a.jpg

Je ne reviens pas sur la Fondation (devenue depuis Association) puisque ce sera l’objet de ma note de demain.

Enfin quelques semaines après, rendez-vous chez elle à Paris (à l’époque).

Le 10 novembre 1987.

Je crois que c’est mon copain Pascal Evans (aujourd’hui, peintre réputé), grand fan de Catherine Ferry, qui m’avait organisé ça, pour une émission que j’animais avec lui sur Radio Bocal (la radio de Daniel Guichard, dans laquelle j’ai travaillé un an).

Daniel Balavoine était encore très présent chez elle.

20ac263567f93fc75a21570326175f79.jpg
4326f6198112357f2b8ee755bc1dab4f.jpg

On sentait un peu son ombre qui planait dans la pièce, quand même…

 

Aujourd’hui, Catherine Ferry continue à faire quelques scènes. Elle a de nouvelles chansons (son MySpace) et ne désespère pas d’enregistrer un nouveau disque.

Elle a une belle voix.

Ce retour ferait plaisir à pas mal de gens.

Je crois.

Et puis, à chaque fois qu’une émission rend hommage au chanteur, elle devient une figure emblématique que l’on invite… Là, c'était l'année dernière pour le 20eme anniversaire de sa disparition.

 

 

Si Catherine Ferry lit cette note (je vais m’arranger pour), je lui dis que j’aimerais bien l’interroger de nouveau, des années après.

Pour parler d’elle, de ses projets, de sa vie d’aujourd’hui et de sa vision des choses, avec le recul.

Le message est passé.

(Tiens, je viens de repérer un Skyblog fort complet sur la chanteuse!

(Et son site officiel...)

Commentaires

Je ne connaissais pas Catherine Ferry, alors merci... pourtant Daniel Balavoine a aussi fait parti de mon enfance et ce drame, cette disparition nous a tous marqué.

J'espère qu'elle va revenir pour qu'on la connaisse plus encore.

Écrit par : Elisabeth Robert | 13 janvier 2008

Non non non non, Mandor ! Cette femme ment ! Il n'y a qu'une Catherine Ferry, et c'est la soeur de Brian !

Tout le monde le sait !

Écrit par : merlin | 13 janvier 2008

@Elisabeth Robert: Je me penche sur la question.
@merlin: Pfff...

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 14 janvier 2008

Bonjour, très bel article sur Catherine qui est une personne adorable. je l'ai eu plusieurs fois au téléphone et elle a eu la gentillesse de répondre a mes questions avec beaucoup de sincérité.
je voudrais si tu me donnes la permission de publier sur mon skyblog le texte magnifique que tu as consacré a Daniel Balavoine il y a quelques mois ainsi que deux de tes photos.
Merci de ta réponse
Cordialment

Véronique

Écrit par : véronqiue | 14 janvier 2008

@Véronique: Je te donne l'autorisation de tout ce que tu veux, sans restrictions.
A bientôt!

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 15 janvier 2008

Trés fournie cette note! Et trés interessant.
En plus, ca me fait toujours sourire de te voir jeunot! On dirait David ou Jonathan... (les deux se ressemblent de toute façon!)

Écrit par : Stéfan CAZA | 15 janvier 2008

23 ans déjà et je me souviens toujours de Daniel et de ses chansons !

Écrit par : Tietie007 | 07 janvier 2009

bonjour j'adore votre chanson 123 que j'ai enregistrai a la trompette bonne journée

Écrit par : rivera | 24 avril 2009

OOoohhhhh, dommage qu'on ne puisse plus visionner les vidéos .... !
Super ton article sur Catherine Ferry. J'aime beaucoup l'écouter car je retrouve chez elle la même façon de chanter que Daniel Balavoine (le même phrasé, la même énergie...). C'est simple, je dis toujours que c'est "Balavoine en fille". C'est une excellente chanteuse ! Je l'ai vu en novembre 2008, à Alencon, lors d'une soirée hommage à Balavoine, et je peux vous dire qu'elle n'a pas changé.
Par contre, je ne suis pas d'accord avec toi, je trouve que justement lors des hommages consacrés à Balavoine, on ne la voit JAMAIS sur les grandes chaînes de télé. On ne parle JAMAIS d'elle non plus lorsqu'on évoque l'Eurovision où elle est quand même classée 2ème en 1976. Elle fait parti des chanteuses des années 80, on nous parle pourtant beaucoup de cette époque en ce moment, je n'ai JAMAIS entendu son nom, .... Bref, c'est une grande oubliée et c'est vraiment NAVRANT.
Voilà, ça faisait longtemps que je voulais le dire et j'ai choisi ton blog pour le faire.
Cathy

Écrit par : Catherine | 29 décembre 2009

Si on aime Balavoine, on aime Catherine Ferry. Hier j'écoutais pas hasard S.O.S. D'UN TERRIEN EN DÉTRESSE par Daniel Balavoine et instantanément je me suis pris à rêver d'entendre Catherine Ferry l'a chanter. C'est rare mais c'est un fait, Daniel & Catherine sont une seule et même voix. Il suffit d'écouter pour l'entendre. Voilà pourquoi, en plus de son immense talent, de sa sensibilité et de sa vérité, Catherine Ferry est une artiste majeure qu'il est regrettable qu'aucune compagnie n'est encore eu l'intelligence, le nez, de signer. C'est aussi parce que Catherine Ferry est cette voix, qu'elle a cette importance pour moi et pour ceux qui aiment Daniel Balavoine. J'ai découvert cet artiste grâce à un ami extrêmement précieux, je le remercie. Me faire passer de Modern Talking à Daniel Balavoine, fut son exploit. Merci.

Après l'écoute de S.O.S D'UN TERRIEN EN DÉTRESSE et des quelques bonnes reprises qui en ont été faite, j'ai écris un courriel à Catherine Ferry lui demandant de ses nouvelles, de ses projets. En attendant j'écoute QUELQU'UN QUELQUE PART, une pièce signée Balavoine et Goldman. Soyons pro-actif et utilisons le web, facebook, courriel et autres twitter pour remettre en lumière une artiste d'exception.

Écrit par : PASCAL EVANS | 04 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.