Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Deux visions d'une même soirée... | Page d'accueil | Léopold... une histoire de flou! »

17 novembre 2007

Philippe Beaussant, le nouvel immortel...

22122f1a6f8de32711c4c4b8cf3e2a28.jpgL'écrivain et historien de la musique Philippe Beaussant a été élu, ce jeudi, à l'Académie française, au second tour de scrutin, au fauteuil de Jean-François Deniau.

Spécialiste du XVIIe siècle français, Philippe Beaussant, 77 ans, est l'auteur de plusieurs romans et de nombreux ouvrages consacrés à la musique. Il a créé en 1977 l'Institut de musique et danse anciennes, devenu depuis le Centre de musique baroque de Versailles.

Romancier et essayiste, Philippe Beaussant a consacré plusieurs livres à Lully, François Couperin et Monteverdi, notamment Lully ou le musicien du soleil (1992). Son dernier ouvrage, Passages, est paru en 2006. "Ce que j'aime le plus, c'est le mélange des genres", a-t-il déclaré après son élection, soulignant la relation entre musique, peinture et poésie.

Philippe Beaussant a reçu le Grand prix du roman de l'Académie française pour Héloise en 1993, le Prix de la langue française en 2001 pour l'ensemble de son oeuvre et le Prix littéraire Prince Pierre de Monaco en 2004.

238f1667db967500cdaca1b0cd5b47fb.jpg
9fbe26ec1c9dbe366398587aefa29c28.gifPour ma part, j’ai rencontré Philippe Beaussant à l’époque de l’essor des web tv. (Vous savez, les start-up qui se sont tous cassés la binette en 2002. Quand il y avait du fric à gogo, des plateaux gigantesques, des invités de marque et une très mauvaise visibilité des émissions… et donc, pas de spectateurs). Je l’ai déjà expliqué ici, j’animais et produisais des émissions cinématographo-littéraires, dont une qui s’appelait Le film à la page.

Ainsi, donc, le 29 novembre 2000, j’ai enregistré une émission dans les jardins de chez Gallimard pour parler du livre Le Roi Soleil se lève aussi.

Personnage érudit, chaleureux et humble, je suis ravi que Philippe Beaussant prenne place parmi les « immortels ».

181062361bd1848b27cf881c2d7b4278.jpg
Ce nouvel académicien est un vulgarisateur classieux.

Et c’est primordial des gens comme lui.

Des transmetteurs de connaissances.

Des passeurs de savoirs.

(Et celui-là, il sourit en plus).

Commentaires

j'ignorai ce nouvel immortel, merci de l'avoir mis en lumière j'aime beaucoup la musique baroque !

Écrit par : wictoria | 17 novembre 2007

@wictoria: Si je suis content de sa nomination, c'est que cet homme là agit sans esbrouffe. La force tranquille. Il n'est pas connu mais il est reconnu par ses pairs.

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 18 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.