Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les dernières giboulées de Mars! | Page d'accueil | Week-end spécial Goldman! »

26 septembre 2007

Elisabeth Robert... blogauteur(e)!

eda2b84cd25f52ffd9d1d470ead2d2bf.jpg 

Élisabeth Robert, je l’ai connu par hasard, en furetant de blog en blog. Un jour, je tombe sur le sien. En constatant que la demoiselle parlait lectures, évoquait et rencontrait des auteurs et des artistes de tout poil et que surtout, elle-même écrivait des livres, je me suis arrêté un moment. Aujourd’hui, j’y reviens quotidiennement. J’ai25ead977a683ca5c34c91e8115846c9f.jpg laissé un commentaire, elle est venue à son tour et voilà, nous communiquons donc.

Ainsi, je lui ai donné rendez-vous sur la terrasse d’un grand hôtel proche de la porte Maillot, pour faire connaissance « en vrai ». (Elle raconte un peu, chez elle). Élisabeth Robert est venue avec son « homme de sa vie » et son adorable petite fille… Nous avons discuté un peu, le temps pour moi de constater que le responsable des Hors-séries de l’Auto-Journal est très sympathique. Il nous a laissés ensuite en tête à tête, le temps de l’interview. Pour tout dire, Élisabeth est une jeune femme lumineuse. Toujours souriante, un brin timide, mais qui semble avoir la tête sur les épaules.

5a98014ae3c534bc881ad482e32f5387.gifJe lui explique que lorsque j’ai commencé son deuxième roman Te souviens-tu de nous ? (un titre très Musso-Lévy et consorts, ne trouvez-vous pas ?), j’ai eu un peu peur. Je ne suis pas féru de ce genre de livre destiné aux célibattantes trentenaires en quête d’amour. Trop « un livre de fille » pour moi. Et puis, plus je tournais les pages, plus j’y ai pris de l’intérêt. Parce qu’Élisabeth est maligne. Elle a fait en sorte que chacun s’y retrouve.

-En plaçant plusieurs personnages avec plusieurs visions de l’amour et plusieurs parcours, de nombreux lecteurs pouvaient ainsi s’identifier à l’un d’eux.

Dans ce roman, il y a Charline, Cécile, Orlane, Léo, Damien, Thibault et Maxime. Tous recherchent l’amour et ne savent pas trop le saisir. Tel un vaudeville, les couples changent parfois, les hasards et coïncidences sont fa5fe776ff6be3e214abc66d4b24b959.jpgnombreux et le destin de ces 7 personnes est toujours bousculé.

Car au fond, telle est la vie. Rien n’est limpide. Il faut savoir nager en eau trouble au milieu de la tempête.

Te souviens-tu de nous ? est un livre sur la difficulté d’être en couple, sur les illusions qui s’envolent, sur le fossé qui sépare parfois les hommes et les femmes et sur le parcours du combattant pour trouver son « chacun ». Ce n’est, en tout cas (et heureusement !) pas du tout un roman « anti mecs ». Tous les personnages ont leurs faiblesses.

-Malgré les apparences, mon livre dit aussi qu’il faut garder espoir. Même après un échec, on peut croire de nouveau à l’amour, on peut le retrouver, encore faut-il savoir le garder…

Je lui demande si elle ne craint pas que l’on dise que son livre est trop « romantique ». Elle semble parfaitement assumer.

-Je ne me pose même pas la question. Ce que j’écris me ressemble. Ça peut paraître léger et fleur bleue, mais je suis ainsi faite.

0539efac52b1f5b7643f6075f8794c5c.jpgNotre entretien dévie rapidement sur nos vies respectives. J’apprends que lorsqu’elle est amoureuse, Élisabeth a le petit doigt qui la chatouille, puis qui tremble. Aussitôt, je ne peux m’empêcher de regarder ses mains.

Complètement immobiles ses petits doigts.

Faut dire, le responsable de L’Auto-Journal est un garçon très beau, en plus d’être un type bien…

Et moi, en plus, je ne regarde pas les autres filles parce que je suis marié.

Oui, oui.

Quoi qu'il en soit, je lui demande si, comme elle l’écrit dans son livre, elle pense qu’une rencontre peut tout changer.

-Oui, mais je crois qu’on n’est pas forcément disponible aux rencontres. Quand on aime vraiment et sincèrement, les gens ne nous regardent pas de la même façon parce qu’on n’a pas les yeux grands ouverts sur les autres. On n’est plus disponible et ça se sent.

8a1cba1e99ea6ff78c2f32005286a54d.jpg

Il n’empêche qu'Élisabeth Robert, pose bien des questions qui font réfléchir :

-Peut-on doser l’amour ?

-A-t-on le droit d’aller frapper à la porte du destin sans y avoir été invité ?

-Est-ce que l’amour et l’eau fraîche suffisent pour être comblé ?

Elisabeth et moi avons discuté longuement, mais nous avons été interrompus par une attachée de presse pressée (justement) de me voir rejoindre son artiste à elle qui m’attendait à l’intérieur du bar de l’hôtel…

Je sais, ce n’est pas bien de donner tous ses rendez-vous au même endroit. Logistiquement parlant, c'est quand même bien pratique...

Pour diverses raisons, au final, j’ai préféré ma rencontre avec Élisabeth que celle avec Youssou N' Dour (qui pourtant s’est formidablement bien déroulée, c’est dire…).
cfc5c7613d33250efba2e359eb6f8e7b.jpg

92a7a6fc2f203076a807617c7ce5e04a.jpgNous nous sommes séparés dans la précipitation, mais elle a eu le temps de m’offrir son premier roman Au-delà des regards.

Je ne l'ai pas encore lu. Voilà ce qu'en dit la quatrième de couverture:

"Un roman qui fabrique des destins, qui nous permet de plonger dans l'envers du décor. Une multitude de tranches de vies à découvrir au traavers d'une ville imaginaire qui pourrait être la vôtre. Les personnages se croisent, se voient, s'observent... parfois ils se devinent, parfois, non...

Votre regard sera-t-il le reflet de leurs réalités?"

 

Elisabeth Robert... terriblement humaine.

Commentaires

Mandor, vous allez adorer "Au-delà des regards", il est "beau", dans le sens noble du terme. Si vous voulez en savoir davantage : Je suis fan de cet auteur depuis la première heure. Elisabeth Robert est un écrivain à suivre car elle fera son chemin. J'en suis sûre :-)

Écrit par : Sarvane | 26 septembre 2007

Très sympa :)

Écrit par : Jo Ann v. | 26 septembre 2007

Une nouvelle à découvrir, vite ! Elle a l'air si mimi, avec son sourire ;o)

Écrit par : Nath | 26 septembre 2007

Je suis "fan" de la première heure...
J'ai adoré les deux livres d'Elisabeth, et puis j'aime sa simplicité et sa générosité...
Pas une journée (ou alors c'est que je ne peux vraiment pas) sans passer par son blog !
Une rencontre qui ne pouvait qu'être agréable :-)

Écrit par : Marie-Laure | 26 septembre 2007

Merci beaucoup Mandor pour cette jolie note, j'ai les joues rouges Tagada!
Comme les fraises!:) Mais vraiment j'ai passé un excellent moment et je compte bien le renouveler très bientôt!!
Dès qu'il pleut plus sur Paris!;)

Sinon j'en profite pour remercier les gentils commentaires!!!
C'est tout bizarre d'être sur ton blog dans une note!:)

Au fait: t'es marié toi?!!:)))

Écrit par : Robert Elisabeth | 26 septembre 2007

Personnellement les Editions Thélès m'ont relancé deux fois pour publier mon livre! Mais ces maisons d'éditions à compte d'AUTEUR me DEBECTENT!! Elles jouent sur la crédulité des jeunes auteurs :-(
2500 euros pour faire une maquette qui coûte que dalle à faire et corriger soi-même ses épreuves (!), ce sont des VOLEURS! Un vrai scandale.

Écrit par : Juju le pigiste | 26 septembre 2007

Pour ne pas répéter... tout ce qui vient d'être écrit par les précédents commentateurs est juste et vrai !

J'ai lu ses deux livres et les ai appréciés !


Ses écrits sont à son image. beaux.
Ses écrits reflètent bien son âme, qui est belle.

Nul doute qu'elle rencontrera le succès qu'elle mérite !

Écrit par : Liza | 26 septembre 2007

moi aussi j'aime bien la dame...

Écrit par : mry | 26 septembre 2007

Juju: Thélès fait aussi du compte d'éditeur!;)
Mais par contre je ne les recommande pas pour plein d'autres raisons!!

Et pis maintenant je suis chez Pietra Liuzzo pour "Te souviens-tu de Nous?"!!!
Une petite maison qui va faire parler d'elle!!
Merci Mry et Liza!:)

Écrit par : Robert Elisabeth | 26 septembre 2007

@Sarvane : Bon, je la suis de très près aussi alors… merci du conseil !
;o)
@Jo Ann v. : Vous avez un ouvrage qui sort, je crois. J’ai reçu un mail vous concernant…
@Nath : Mimi et talentueuse.
@Marie-Laure : J’allais le dire !
@Elisabeth Robert : Dis donc, tu as des fans, je vois… mes gentils commentaires sont là parce que tu le mérites. Sinon, tu sais que je suis très méchant d’habitude.
;o)
@Juju le pigiste : Hé ho ! T’énerves pas mon ami…
@mry : oui, mais, toi, dès qu’une fille est mignonne…
Oups ! Pardon.
@Liza : Vous aussi j’espère !
@Elisabeth Robert : Sinon, ça va ?

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 27 septembre 2007

@Mandor: Viii ça va!:) Encore merci!:)

Écrit par : Robert Elisabeth | 27 septembre 2007

Pour le moment, rien ;)

Écrit par : Jo Ann v. | 27 septembre 2007

Very nice ! :)

Écrit par : yansor | 27 septembre 2007

Dieu, qu'elle est mignonne !

Et pour ton talent je n'ai pas de doute.

Pis, ce qui est sûr, c'est que je vais prochainement me laisser tenter par ton livre avec une jolie dédicace rien qu'à moi.

Tiens-toi prête, M'dame.

Bises sindbadiennes

Écrit par : sindbadboy | 27 septembre 2007

Et ben moi je dis qu'on ne peut pas vivre d'amour et d'eau fraiche. Sauf si on rajoute le pastis et les glaçons.
C'est tout.
Masi bon, j'attends la livraison de mes bouquins de la dame. J'encauserai après ;-)

Écrit par : Benoît FAPM | 29 septembre 2007

"Elisabeth Robert... terriblement humaine."
Ca veut dire quoi, être humaine ? Je veux dire, comment ne pas l'être, hein - et même, comment ne pas l'être terriblement ?
Les chutes de plumitif cultureux à fibre empathique me plongent toujours dans de graves tourments : je ne comprends pas ce que vous voulez dire - le plus souvent d'ailleurs, j'ai dans l'idée que vous n'avez rien dit, rien du tout. L'avant-garde du vide signe toujours d'un adjectif ses gentilles interventions.

Écrit par : isidore.2.0 | 29 septembre 2007

@Jo Anne v.:Bon, j'attends, alors...
@Yansor: Yes, I confirme...
@sindbadboy: Avec Elisabeth, le ramage se rapporte au plumage...
;o)
@Benoît FAPM: Fallait pas faire cette constatation, Benoît. J'ai fais croire à la demoiselle que les membres de la FAPM ne buvaient pas d'alcool...
;o)
@Isidore.2.0: Mince, on ne peut pas cliquer pour admirer ce qu'est le talent à l'état pur.
anonyme.2.0, mon petit corbeau, vous n'avez pas tout à fait tort car ici, c'est un peu "l'île aux enfants" (maintes fois revendiqué!), mais j'aime bien que l'on mette un peu de diplomatie dans les propos négatifs (je le répète, même quand ils sont justifiés).

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 29 septembre 2007

Le talent n'a que peu d'importance.
La détermination à dire quelque chose, elle, en a.
Pour la diplomatie, je fais ce que je peux.
Pour l'anonymat, il est tout à fait justifié. Après tout, à chacun son costume. Toi, c'est Casimir ; moi, c'est 2.0.

Écrit par : Isidore.2.0 | 29 septembre 2007

@Isidore.2.0: Bon écoute, je ne suis pas du genre à me fâcher pour des broutilles, faisons la paix. Partage avec moi une part de Gloubiboulga...
Pour info, je suppose que c'est ton blog?
http://isidore2.0.over-blog.net/

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 30 septembre 2007

Je ne sais pas à qui est ce blog, mais y a du talent... même si le propos ne plaira pas à tout le monde. :°)

Écrit par : sindbadboy | 30 septembre 2007

Ohh my God!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!;)

Écrit par : Robert Elisabeth | 30 septembre 2007

Je te remercie pour la publicité, bien que je ne voie pas tellement en quoi il est important de savoir si j'ai moi-même un blog ou ce que je peux y faire.
Je ne vois pas non plus, d'ailleurs, quelle sorte de paix crapoteuse pourrait donner un armistice après un conflit si court, timide et médiocre : pas un coup échangé, pas un mort, pas un argument, rien - à peine une petite délation.
Mais si tu y tiens, et puisque tu aimes la diplomatie, voici mes conditions : ta capitulation totale et définitive et le démentèlement complet de ton arsenal littéraire.

Écrit par : isidore.2.0 | 03 octobre 2007

Isidore.2.0: Conditions parfaitement refusées. Et maintenant?

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 03 octobre 2007

C'est loin tout ça... Finalement on a bien avancé depuis cette rencontre. Le temps a une notion étrange de nos vies je trouve...:)

Bises François.
E

Écrit par : E | 13 février 2009

Voici cela SUPER!!!

Écrit par : Macha | 03 mars 2010

Mes félicitations! Votre blog simplement Super bien! Vous avez fait un grand travail. Vous pouvez regarder mon site ;-)

Écrit par : photoobiz | 08 avril 2010

Les commentaires sont fermés.