Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Antoine Dole... le Hulk de la littérature! | Page d'accueil | Jean Guidoni... le miraculé de la chanson française! »

19 avril 2007

Jérôme Attal au Réservoir!

medium_PICT2445.JPG

Je vais vous dire franchement, hier, j’avais le moral dans les chaussettes.

Je suis quand même allé voir Jérôme Attal au Réservoir parce que je ne voulais pas manquer ce rendez-vous musical et amical là.

Je l’ai déjà (et plusieurs fois) expliqué ici, je trouve que c’est l’un de nos artistes français les plus talentueux et pourtant un des plus sous-évalués.

Pas mis en évidence, en tout cas.

Dans cette petite salle parisienne, je suis venu seul, je veux dire sans Mandor, mon double qui me ressemble fichtrement.

Pas envie de futilité ce soir. Pas envie de dégainer mon appareil photo et traquer les artistes présents (chanteurs, créateurs, écrivains fort nombreux).

Mine de rien, Jérôme connaît du monde et ce monde-là se déplace pour ses rares apparitions scéniques.

Un monde fidèle.

Bref, j’ai décidé, hier soir de venir en spectateur lambda.

Juste apprécier un mec que j’aime bien.

Point barre.

En ce moment, mes futilités m’agacent.

Besoin de profondeur.

Je dois être dans ma phase obscure.

Bref, j’attends le début de spectacle, seul avec ma Desperado (chaude, les cons !).

Je croise le regard d’une fille pas mal.

-Bonjour !

-Bonsoir ! Dis-je, contrarié et contrariant.

-On se connaît ?

-Je ne crois pas non.

-Pourquoi vous me regardiez ?

-Parce que vous me regardiez.

-Ah !

-Oui.

-Vous êtes Stéphane ?

En tant normal, j’aurais dit oui parce que je suis taquin. Ca m’aurait amusé de la faire courir un peu, celle là. Mais pas hier soir.

Non.

-Non, mais tout le monde le cherche.

Il s’agit de Stéphane Million, éditeur chez Scali (notamment de la revue Bordel), la maison qui édite Jérôme Attal.

-Il est où ? Je ne connais même pas son visage mais il m’a envoyé un mail pour que je vienne ce soir impérativement.

Pas envie de creuser l’histoire. Trop confuse la demoiselle. Je prends une gorgée de mon breuvage chaudasse et je le montre du doigt (je sais, ce n’est pas poli).

-Et vous, vous êtes qui ?

-Un anonyme qui veut rester peinard ce soir. Et vous ?

-Euh… une anonyme aussi.

-Bien. Quel sens de la répartie !

Elle réfléchit.

-En fait, je suis détective privé. C’est ma première enquête ce soir.

-…

-Bonne soirée !

-…

Elle s’est isolée et a passé la soirée à mater Stéphane Million qui, visiblement, se contrefoutait de cette jeune fille.

Heureusement, j’ai croisé d’autres personnes sympathiques. Un très bon ami kiné rencontré sur le Tour de France à la Voile 2004  (j’y étais l’envoyé spécial d’RTL2 pendant un mois). Benoît est aussi musicien de Constance Amiot. Bizarre coïncidence parce que je l’interviewe vendredi après-midi pour mon journal. Elle vient de sortir un très bel album chez tôt Ou tard : Fairytale (disque contenant 3 chansons de Jérôme !). La chanteuse était là, d'ailleurs. Charmante et étonnée que le type avec qui elle a rendez-vous deux jours plus tard soit un ami de celui avec qui elle est venue voir le spectacle.

Une bise de Constance vaut tout l’or du monde.

Il y avait aussi Pierre Guimard (déjà aperçu ici), Jean-Charles de Castelbajac venu accompagner sa douce Mareva Galanter (qui a chanté quelques chansons avec Jérôme) et mon collègue de journal, Hubert Artus.

Voici quelques photos du concert.

medium_attal_1.2.JPG 
Sur scène, Jérôme Attal est capable de citer Michel Foucault, de se moquer de Marguerite Duras, de parler au public avec une nonchalance frisant l’insolence, de taquiner ses musiciens… mais tout ça marche diablement parce qu’il sait nous mener là où il veut nous mener. Dans son monde.
medium_Attal_0.2.JPG
Musicalement et textuellement, je le répète, je suis client.
Très.
medium_attal_2.JPG
Là, avec Mareva Galanter (que vous pouvez voir aussi ici).
medium_attal_et_Mareva_1.2.JPG
Pendant ce temps là, son homme, Jean-Charles de Castelbajac prenait en photo son amoureuse.
medium_Attal_et_mareva_3.2.JPG

Après le concert, je papote assez longtemps avec Constance Amiot puis je vais saluer Jérôme.

Je ne suis pas doué pour les félicitations…

Je bredouille un truc pas très clair du genre :

-Tu m’as bien amusé.

On ne dit pas ça à un chanteur.

On dit qu’on a vibré au son de sa musique, de sa voix, de ses textes, de son jeu de scène… je ne suis pas venu voir un spectacle d’humour.

N’empêche qu’il est aussi drôle.

Volontairement, en plus.

Jérôme, magnanime, m’a regardé gentiment.

Il sait que ça ne va pas fort en ce moment et se renseigne sur ce qui me préoccupe.

Je reste évasif.

Nous nous voyons la semaine prochaine pour parler de son livre L’amoureux en lambeaux.

Donc, désolé, mais je n’en n’ai pas fini avec Jérôme Attal.

Commentaires

J'étais à deux doigts de venir...
Mais peut-être valait-il mieux laisser des inconnu(e)s éclairer nos côtés sombres...
(... et ce n'est que partie remise, mon frigo est plein. à très vite, Monsieur. ;)

Écrit par : secondflore | 19 avril 2007

Qui te fait des misères Président ? Tu veux un mars? :-)
Allez, ça va repartir.

Écrit par : magwann de la FAPM | 19 avril 2007

@secondflore: Tu sais, je n'aurais pas été très rigolo...
Je déprime sec en ce moment.
@magwann de la FAPM: Très banal ce qu'il m'arrive mais assez personnel. A cela, ajoutez des doutes existentiels et vous aurez un Mandor peu enclin à montrer son meilleur visage.

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 19 avril 2007

Bonjour MANDOR
Ce détective privé recherche MANDOR peut-Etre ?

Écrit par : James | 19 avril 2007

hello mister,

on s'est donc croisé hier au concert, avions échangé quelques mots et puis il y'a eu une fille également pour me disperser, une détective privé également à n'en pas douter...à tres bientôt ! (je te filerai plus tard mon autre blog),
second flore : session de rattrapage au mois de mai au tryptique a bientôt !

Écrit par : samuel | 19 avril 2007

@James: Je le répète, hier, Mandor n'est pas venu avec moi!
@samuel: Hé, Samuel! J'ai failli être vexé mais quand j'ai vu la beauté de la fille avec qui tu as préféré poursuivre la conversation, j'ai compris. Je ne t'en veux pas, nous sommes tous les mêmes...
Sinon, ça y est, je commence à réunir tous les liens... Je viens de comprendre qui tu es, petit cachotier, car je t'ai cité dans ma note d'hier, je suis même venu sur ton blog pour le mettre en lien. Coïncidence que nous nous soyons croisés dans la soirée. Ce milieu serait-il si petit?
Je t'ai imprimé à présent, ainsi, je ne te dirai plus "oui, on s'est déjà vu quelque part!"

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 19 avril 2007

Dans le journal en ligne de Jerôme Attal, il y a de pures merveilles qui m'ont scotché plus d'une fois.
Faut que j'achete ce roman.

Écrit par : Fishturn fapm | 19 avril 2007

sourire

moi, Bénédicte, grande spécialiste des passages à vide, je déclare qu'un bon défouloir est urgent :-))) sans rire, une bonne virée avec vos amis, un bon petit resto romantique, la petite sous bonne garde bien sûr, etc......

bon forcément votre blog fait parti de ma panoplie "se changer les idée fiça" avec ou pas l'orthographe d'ailleurs ;-) gnark..... enfin bon sang de bois, non de zou, si mes sources de sourire ont le cafard que fair, où vais je, comment faire.... non mais la je vous le demande...... !!! eh oh.....

à savoir que grâce à votre blog parfois je découvre des livres que j'apprécie de lire... et que je me découvre que je... euh que je vieillis.... bin ouai quand je lis des notes sur des d'jeuns.... dont ma p'tite radio ne m'avais pas averti avant...... non mais vraiment.....

Bon bin en tout cas, j'aime bien vous lire... et si j'avais la baguette magique.... enfin bon je... non mais dîtes z'avez passé ne bonne soirée alors c'est déjà super......

Et au final...... bin rien simplement, je suis une lectrice de l'ombre :-)))) et on est bien à l'ombre quand il fait chaud......
hein quoi! non, je ne sais plus ce que je voulais dire.... mais j'espère avoir bien noyé le poisson dans la marinade... miam....

amitié :-))) et au plaisir de lire......

Écrit par : Bénédicte | 19 avril 2007

Pour le moral, rien de tel que le chocolat !!! Ma crise existentielle vient de se terminer et je t'avoue que le Nut....est là m'a bien aidée.

Courage !

Écrit par : Groselita | 19 avril 2007

Hello,

Une demande d'autorisation (ou pas!): est-ce que je peux faire un billet sur mon blog de type Mandor? Je veux dire, une Mandorisation d'une photo masquée de moi avec un VIP (Guy Marchand pour le coup). Merci! (le billet sera dans le ton de Juju le Pigiste bien sûr!). Oui ya encore quelques personnes respectueuses sur le net, j'en fais partie: -)
Danke Herr Präsident

Écrit par : Juju le pigiste | 20 avril 2007

@Fishturn fapm : Ca fait pas mal de tant que je te saoule avec Jérôme… Tu te rappelles, chez toi, un soir d'été, l’écoute de son disque sous champagne en intraveineuse ? Je crois me souvenir que tu es plus sensible à ses mots qu’à sa musique…
@Bénédicte : Tiens, une lectrice discrète qui connaît ma situation familiale ! Mine de rien, ça fait plaisir que l’aspect « showbiztique » ne soit pas le seul retenu dans mes écrits. « Votre source de sourire » (merci !) traverse une période agitée, mais la mer, quand elle est déchaînée finit par se calmer… Vos propos à l’égard de ce qu’il se passe sur ce blog sont très gentils, c’est déjà un petit réconfort.
Quant à l’âge, je frise la quarantaine… donc, il n’y a pas que des petits jeunes ici.
@Groselita : Merci pour le conseil, ma poulette ! (Rapport au titre de ton blog, hein, sinon, je ne me serais pas permis). Il ne manquerait plus que je grossisse encore plus et que j’attrape une crise de foie !!!
;o)
@Juju le pigiste : C’est très sympa de ta part de demander une autorisation que je n’ai pas à te donner, mais le geste est plaisant, cher confrère. Oui, tu peux donc te mandoriser (houla, le truc de ouf !) et inutile de te dire que je vais aller voir le résultat avec curiosité.

Écrit par : Mandor, président de la FAPM | 20 avril 2007

Les commentaires sont fermés.