Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Magyd Cherfi, artiste citoyen... | Page d'accueil | Alan Furst... thriller, espionnage sous la seconde guerre mondiale! »

03 avril 2007

Daphné... mon coup de coeur à moi que j'ai!

 

medium_V86_Musique_Daphne_cover_.JPG

En ce moment, j’ai deux artistes francophones préférés. Le québécois Pierre Lapointe (Mandorisé ici) et la française Daphné. Un homme et une femme, chabada bada.

Deux univers singuliers qui ont le don de me transporter dans des voyages mystérieux  me remplissant d’allégresse.

Oui, carrément.

Le vendredi 23 mars dernier, je suis allé me sustenter et m’abreuver en compagnie de Daphné dans un charmant salon de thé parisien du 11e arrondissement, la Rose Thé.

medium_09.jpgJ’étais très content de la revoir parce que notre première rencontre c’était particulièrement bien déroulée. Un feeling immédiat. Son premier album L’Émeraude m’avait charmé et elle m’avait conforté dans l’idée qu’elle était une artiste hors du commun. Hors norme, dirais-je.

-Ah, bonjour (Bip !) Tu vas bien ? Et Stella ? Elle a quel âge maintenant ?

Là, stupeur.

Elle se souvient qu’il y a deux ans, ma femme était enceinte et qu’elle attendait une petite fille prénommée ainsi. J’en reste comme deux ronds de flan.

Elle vient de me conquérir à vie.

(Quoi, je suis excessif ?)

Elle ajoute :

(oui, ben, là, je me passe un peu de pommade. Ça ne fait pas de mal.)

-J’étais contente et touchée par ton article. (Note de moi : il est ici) Je me suis reconnue, pour une fois. J’aimedium_jLyKuhMjLh4uHunaqZ2Ov7iPMQaWnMb0BQ-T4g.jpg bien aimé le titre sur la couverture « Au pays de candide ». C’est tout à fait ça. Souvent, je lis des critiques qui me comparent à une fée… Ça vient du fait que je parle de sentiment ou d’émotion, sans raconter vraiment d’histoire. J’exprime des choses qui n’existent pas. Pour certains, c’est de l’ordre de l’invisible, du mystérieux. Je crée quand mon cœur déborde, lorsque le sentiment se fait tellement fort qu’il se transforme en musique et en paroles… C’est l’instinct qui me guide pour choisir mes mots et la mélodie.

Quand Daphné parle, c’est la douceur qui jaillit. Bizarre comme sa voix me fait des trucs. Pas loin de tomber amoureux moi.

(C’est une image les amis…)

medium_04.jpg

Carmin est une suite de déclarations.

Elles célèbrent l’envol ou la maladresse des premiers pas amoureux, la musique, un peuple disparu, une amitié ou tout simplement la vie…

-Il y a moins de distance que dans le premier album. Il y a moins de projections et d’imaginaires donc plus de réalités. Dans L’Émeraude, j’avais de la retenue. Ce n’était pas volontaire, j’ai donné ce que j’étais à ce moment-là. Aujourd’hui, j’ai moins peur, je suis moins timide, ma voix s’exprime donc. Ma musique, mes sons aussi. Plus on se rapproche de soi, plus on peut être précis.

C’est vrai que je la sens plus libérée, plus confiante.

C’est agréable.

medium_jean_20cocteau.jpgJe lui dis que ses chansons me font penser à l’univers de Jean Cocteau.

-Tu ne peux pas savoir comme ça me fait plaisir. J’aime tout son travail. Ses films, ses poèmes, ses dessins. Le travail d’un artiste correspond à ses intérêts et ses questionnements surtout. Moi, je me pose des questions qui sont liées à tout ce qui nous échappe.

Daphné, lors de la promo de son premier album, précisait aux journalistes ceci : elle entend des musiques quand elle voit des couleurs, au point d’être enivrée jusqu’au vertige dans les musées parce qu’il y a « des tableaux qui sont comme des symphonies ». 

Elle est comme ça.

Elle fait entrer l’ailleurs en elle.

medium_daphne_in_live.jpg-Je ne sais pas si mon système sensoriel est proche de l’animal, mais il me procure des joies très intenses tout en pouvant être handicapant, lorsqu’il me met à distance des autres. Parfois, j’ai le sentiment d’être un nez géant, d’autres fois un œil ou une oreille immenses qui absorbent tout avec des vases communicants dans les perceptions…

Daphné évoque ses goûts musicaux, très éclectiques : Kate Bush (dont on dit que la voix de cette nouvelle chanteuse hexagonale n’est pas aux antipodes, ni de celle de Björk), Stevie Wonder, Lou Reed, Cyndi Lauper, Ricky Lee Jones, Pierre Lapointe, Brigitte Fontaine, la musique classique, la world music, le blues…

Oui, tout ça.

Et oui, je me laisse de profil... et oui, j'ai un bouc...
medium_PICT2052.JPG

La voix de Daphné !

Elle s’envole, plane, plonge, vibre, tourbillonne et redécolle.

-Ma voix, mes musiques, c’est comme un pays. L’idéal serait d’emmener les gens dans ce pays particulier medium_daphne1.2.jpgqui est le mien. J’ai envie de surprendre et qu’ils se sentent bien. C’est un palliatif à l’ennui, non ?

Et de citer Rimbaud en insistant sur le fait qu’elle ne se compare pas à lui.

-Quand je le lis, je ne comprends pas tout, mais je trouve son œuvre magnifique, elle me touche sans que je sache exactement pourquoi… J’aimerais faire ressentir ce genre d’état à ceux qui écoutent mes chansons.

Je n’arrête pas de lui dire que vraiment, elle a changé. Elle ponctue ses réponses de rires, d’apartés et de confidences (toutes relatives quand même).

-Ce monde de la musique m’était complètement étranger la première fois que nous nous sommes vus. Dans ce nouveau microcosme, il fallait que je prenne mes marques en tâtonnant. Je suis comme ça dans la vie, je ne me livre pas d’un coup. J’aime bien y aller petit bout par petit bout. Comme dans la chanson Déshabillez moi, il faut une certaine progression.

(Bon, je vais prendre une douche, moi)

medium_PICT2054.JPG

L’album sort le 23 avril.

medium_02.jpgÉvidemment, je vous le conseille vivement.

Moi, je craque pour Abracadabra, Le Petit Navire et Musicamor

Son MySpace est ici.... que deux extraits. Grrr....

Elle sera en concert à la Cigale les 25 et 26 avril prochains (en première partie de Pierre Lapointe).

Comment je ne vais pas louper ça !

Et aussi, (et surtout), Daphné et son groupe en intégralité pour un concert rien qu’à elle à l’Européen le 23 mai.

Et comment, je ne vais pas louper ça (bis) !

Commentaires

Bon, pour celle-là, je t'en veux pas, elle est top craquante, cette nana! Mais, z'avez la vie dure, les journalistes in love, ça doit pas être facile de faire les interviews en (D)ap(h)née...

Écrit par : Kiki | 03 avril 2007

Un amoureux ce Mandor, je l'ai toujours dit.
Le 23 mai, j'en serai volontiers.
A bientôt !

Écrit par : secondflore | 03 avril 2007

Je ne connaissais pas. Je suis donc allée sur son Myspace et là c'est avec surprise que j'ai constaté avoir déjà entendu et apprécié "Musicamor".
Du coup je suis allée faire un tour sur un site de musique en ligne pour écouter des extraits. L'album est déjà en vente. Je suis conquise, j'achète...

Écrit par : Groselita | 03 avril 2007

@Kiki: Oui, j'avoue, j'ai un gros faible pour elle... Mais j'ai un coeur d'artichaud, ceux qui me connaissent peuvent en témoigner.
@secondflore: Top là!
@Groselita: Je suis allé chez toi et tu évoques d'un jeune homme avec qui j'étais ce matin (marrant la coïncidence) et dont je parlerai vendredi ici... L'est très sympa!

Écrit par : Mandor, président de la FAPM en pleine réflexion | 03 avril 2007

Eh, Mandor, il fallait me prévenir ! Car en lisant le si bel article (oui, elle a raison , il est MAGNIFIQUE !) que tu avais consacré à cette chanteuse, ce véritable petit elfe, puis en découvrant ce présent échange, je n'ai pas pu résister à l'appel de sa voix de sirène et me suis faite Ulysse sur les flots internautes de Myspace : et de pleurer en écoutant "Big daddy boy", bouleversée au dernier degré... Si cet écran se faisait miroir, tu verrais une koryfémue , le mascara dégoulinant sur ses joues...
Sa sensibilité à fleur de voix, à fleur de mots est telle (dans son interview comme dans ces 2 titres), qu'il m'est difficile de l'exprimer par mes propres mots. Et encore, je n'ai pu écouter que deux chansons ! Cocteau, dont tu la trouves proche écrivait :" Ecrire est un acte d'amour, s'il ne l'est pas il n'est qu'écriture". Je détournerais sa citation à l'endroit de Daphné en disant que la concernant c'est comme si "Chanter était un acte d'amour, sinon il ne serait que chanson".

Je ne connaissais pas cette jeune femme jusqu'alors et n'ai qu'une envie à présent : me procurer au plus vite la pierre précieuse, L'Emeraude, pour la rejoindre dans ce pays où l'émotion est reine, où le rêve est roi, et les êtres des éponges. Un pays dont la philosophie pût être "Ecce homo".

Alors merci, Mandor, pour ce voyage que je n'aurais sans doute pas fait sinon, pour ce passeport vers l'émotion pure. Je sens que je vais demander l'asile "féerique"(ai-je une chance en tant qu'aprentie-fée ?) et ne pas me contenter d'un simple séjour touristique au pays de Daphné.

En revanche, méchant Mandor, comment oses-tu nous faire languir ainsi en nous louant Carmin, aux deux titres si prometteurs, alors que contrairement à toi, il nous faudra patienter jusqu'au 23 avril pour le découvrir ? C'est pas gentil, ça ! :)))

D'ici à ce que je me retrouve moi aussi à l'Européen, il n'y a qu'un pas, que dis-je, qu'une partition...

Signé : Koryfémerveillée...

Écrit par : Koryfée | 03 avril 2007

Koryfée, le retour :Glups, il fallait lire "aPPrentie-fée". Oui, il y a deux "p", koryfée le savait, mais elle avait de l'eau dans les yeux... C'est de la faute de Daphné !

Écrit par : Koryfée | 03 avril 2007

Je ne connaissais pas Daphné mais ta note m'a vraiment donné envie de découvrir son univers.
C'est dingue ce que mon banquier voit rouge depuis que je fréquente ton blog :-)... et je sais, oui, tu ne rembourses rien ;-) !!!!

Écrit par : Bridget | 03 avril 2007

Bingo tu as ouvert ma boîte à curiosité, j'y glisse ton billet en mémo pour mon anniversaire tout proche. Merci. ^^

Écrit par : Hémi | 04 avril 2007

Merci Mandor ! Définitivement oui, Daphné est une artiste hors pair. J'écoute en boucle L'Emeraude depuis hier et suis subjuguée. Cet album (avec un gros faible pour Un homme sous influence ++++, Ton coeur, Anna et La nuit des fous ) est d'une déchirante beauté.
Merci à toi d'avoir attiré mon attention sur cette chanteuse si bouleversante ! Je ne la connaissais pas même de nom.
Vivement Carmin : jour J-3 !
Et peut-être l'Européen, qui sait ?

Écrit par : Koryfée | 20 avril 2007

Une poésie rare...
des textes qui nous touchent forcément
Daphné a de quoi comblé les coeur avec son 2ème album (selon moi)

Écrit par : Lou | 24 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.