Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jamel Debbouze, mon homme de l'année! | Page d'accueil | Adamo... Ange chanteur! »

03 janvier 2007

Riké... Positive vibration!

 

medium_1489960288_l.jpg

S’il y a un album frais, positif, pas prise de tête mais qui pose parfois de bonnes questions sur la vie, c'est bien celui de Riké : Vivons !

Beau cri du cœur pour une année qui commence…

Riké (ici dans son MySpace, il y a son single) est l'une des deux voix du groupe de reggae Sinsemilia. C’est lui qui chante par exemple le carton de 2004 : Tout le bonheur du monde.

Après une première expérience solo en 2003 avec l'album Air frais, le chanteur revient donc avec son second disque le 29 janvier prochain.

Il s’y livre beaucoup plus intimement qu’au sein du combo grenoblois.

Sa vie, ses sentiments.

Ce qu’il chante est universel et tout le monde s’y retrouve.

medium_512124-625950.2.jpgC’est dans les locaux de Warner que je le rencontre le 18 décembre dernier. Les journalistes qui me précèdent sont en retard et ne veulent visiblement pas le quitter.

30 minutes à attendre dans un canapé.

L’attaché de presse finit par les « virer » avec diplomatie. Ca doit se voir quand je commence à perdre le flegme qui me caractérise.

Je leur sers la paluche quand je les croise mais j’ai tout de même envie de leur apprendre les règles de bienséances.

Je comprends très vite pourquoi ils ont pris leur temps.

Riké est un personnage attachant et éminemment sympathique.

Un gamin content d’être là…

C’est l’effet qu’il me fait.

Je lui dis que sur moi, son disque a des effets bénéfiques. Il me rend joyeux.

Il bondit de contentement.

Et ceci n’est pas un effet journalistique.

-Tous les gens que je croise depuis ce matin me disent des trucs comme ça alors, ça m’émeut, tu ne peux pas savoir.

Donc, je ne suis pas très original !

Alors que je ne lui ai pas posé la question, il tente de me rassurer.

-Ce deuxième album solo ne veut pas dire que les Sinsemilia vont se quitter. On s’entend toujours aussi medium_512124-625949.jpgbien. Tout le monde à des projets à coté et ça nous fait du bien. L’année dernière on a joué 100 concerts dans le monde entier. Là, on fait un break d’un an et demi. On se ressource tout simplement.

Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas d'une initiative en solitaire car un petit collectif travaille avec lui sur les textes, les musiques et les enregistrements. A ses côtés, on retrouve N°9 et Mike, l'autre chanteur de Sinsemilia et son complice depuis les bancs de l'école.

Il me raconte le pourquoi du comment de chaque chanson mais au fond, ce qui m’intéresse, c’est de le faire parler de lui.

Et ça, il n’aime pas.

Comme s’il se protégeait.

Je parviens à faire en sorte qu’il me raconte en quelques mots son histoire.

medium_1142012164_l.jpg-A l’école, je ne foutais rien. J’étais gentil, poli mais j’avais l’impression que tout ça ne me touchait pas. En 6eme, on m’a dit que ça ne servait à rien que j’aille plus loin. J’ai donc arrêté. Un peu plus tard, j’ai fait 4 ans de boucherie et j’étais le plus malheureux des garçons. Après cette expérience, je devais partir à l’armée mais je me suis fait objecteur de conscience. A la place, je me suis occupé pendant 2 ans de gamins handicapés. J’aurais pu rester dans cette voie là parce que ça me plaisait vraiment. A ce moment là, Sinsemilia est arrivé et j’ai compris que c’était ça que je voulais faire. Musicien et chanteur.

Je devine une enfance un peu moyenne mais Riké reste obscur sur cette période.

J’ai devant moi un garçon souriant, plein de pêche, dont l’aura positive déborde. Un vrai médicament contre le blues et la morosité à lui tout seul.

C’est là qu’il m’explique.

 

-Je souris tout le temps mais je ne suis pas un comédien. J’aime la vie, je n’en n’ai qu’une alors j’en profite. Ce qu’il y a après, je ne veux même pas le savoir, je m’en fous. C’est maintenant que je vis à fond.

 

Je reste sur ce terrain là car je décèle une petite faille.

-Tous mes problèmes, je les prends en rigolant et je sais que ça m’aide. Je me dis souvent que c’est super dur de faire le bien et c’est super facile d’être con. Mon message est simple : sois souriant et va vers les gens, on te le rendra.

Mais ce sourire, là, constant.

Pas normal tout de même.

-J’ai appris à être comme ça. Je ne suis pas ainsi depuis gamin. Je ne veux pas rentrer dans les détails de mon passé mais c’est très personnel. J’ai eu des trucs qui ont fait très mal dans ma vie mais il est hors de question que je rumine ces choses là. Mike, mon meilleur ami (le Mike de Sinsemilia) m’a aidé à sortir de ces trucs là.

Je n’en saurai pas plus.medium_1114529338_l.jpg

Et ça suffit comme ça Mandor !

Pas bien d’être indiscret.

Je n’y peux rien, moi.

Des gens toujours rayonnants, je trouve ça louche.

Besoin de gratter un peu.

Je sais que ça cache quelque chose.

Bien placé pour.

Deux chansons me bouleversent dans ce disque.

Comptine de la petite main et Un père.

Concerné au premier chef.

Les autres chansons sont un régal et aident à voir la vie du bon côté.

Parfois ça fait du bien, non ?

Si.

 

medium_Copie_de_18.12.06_Avec_Rike_.2.JPG

Après l’interview, nous parlons de nos paternités récentes respectives.

Lui une fille de 6 mois (Ines) moi une de 19 mois (Mandorette, c’est joli non ?)

-Je me rends compte que c’est une sacrée responsabilité, un poids énorme sur les épaules mais un bonheur absolu.

Tout pareil.

Riké, après l’interview, tient à me raccompagner jusqu’à la porte de la maison de disque.

Il a peur que je revienne lui poser des questions indiscrètes ou quoi ?

Non, il est comme ça.

Formidablement humain.

C’est comme ça qu’il a voulu devenir.

C’est comme ça qu’il est à 35 ans.

Commentaires

De retour parmi vous...
Viens d'aller écouter le single sur le lien ci-dessus et effectivement, ça donne envie de découvrir l'album ! Le portrait que vous avez fait de l'homme double cette envie...
Et s'il est vrai qu'un sourire peut cacher des failles (concernée au premier chef également), il aide de la même façon à les surmonter et les oublier.
Hâte de lire vos prochains papiers...

Écrit par : bridget | 03 janvier 2007

@bridget: Un sourire peut cacher des failles...
Vous savez, ce que je raconte concerne, je suppose, pas mal de gens. Nous sommes tous un peu comme ça. Le sourire façade est un grand classique de la protection personnelle.

Écrit par : Mandor, de la FAPM (et en plus président) | 04 janvier 2007

je te comprends on très envi de le connaitre des kon parle ac lui

il respire le bonheur la joie de vivre

c un mec extrat é très abordable
cun pproblème pour parler ac lui
il é présent é c touchan

merki a lui é a toi ppour cette interview

Écrit par : LOU | 23 janvier 2007

Les commentaires sont fermés.