Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Kad et Olivier (et Mandor) sont dans un bateau... | Page d'accueil | Jeanne Cherhal... fraîche et liquide. »

21 octobre 2006

Marianne Farouch... la swingueuse!

medium_PHOTO_20MARIANNE_full.jpg

Enfin, nous avons réussi à nous croiser! Une petite heure à L’île enchantée, bar du 10eme arrondissement de Paris. Ca fait pas mal de temps que je voulais ce rendez-vous avec Marianne Farouch (la preuve , et aussi là et encore là, j’y évoque sa dernière prestation scénique…)

medium_11.10.06_Marianne_Farouch_6_edited.JPGBref, j’ai connu la jeune chanteuse en recevant son disque il y a deux ans, Le nombril du monde. J’avais beaucoup aimé la fraîcheur qui s’en dégageait. Je ne l’avais pas rencontré parce que je ne devais écrire qu'une petite chronique. La voici: 

 

"Parce qu’elle a des origines de l’Est, Marianne joue une musique qui, au regard de l’histoire qu’elle véhicule, file des frissons. Un peu Manouche, un peu Yiddish, un filet de bossa, de jazz, de tango, bref, tout ce qui swingue. Elle aime Django Reinhardt mais aussi la musique Brésilienne, John Coltrane et Jacques Higelin. Les études en musicologie de cette éclectique jeune trentenaire, sa fonction de chef de chœur, ses nombreux concerts et premières parties, font d’elle une musicienne complète et chevronnée. Elle écrit, compose, arrange et chante la plupart de ses chansons. Alexis Hk (qui fait office de parrain) a co-signé deux textes et interprète un duo avec Marianne sur la ballade « Le Funambule ». Autre chanson à deux voix, « Une journée à rien faire », avec le chanteur et guitariste brésilien Ricardo Teperman. Les chansons sucrées salées de Marianne offrent un regard positif et nostalgique sur le monde et les gens. Cerise sur le gâteau, l’amour côtoie l’humour."

 

medium_11.10.06_Marianne_Farouch_2_edited.JPG Aujourd’hui, dans un contexte hors promo, je peux me pencher un peu plus sur le cas Marianne Farouch (comme je l’avais déjà fait ici même avec Jérôme Attal).

 

Et c’est toute pimpante, rayonnante et enceinte (lien de cause à effet ?) que débarque Marianne. Le feeling passe immédiatement. Un thé pour elle, Coca Light pour moi (l’importance des détails).

Très vite, nous parlons de sa page Myspace (dans lequel vous pouvez d’ailleurs écouter 3 titres tirés de son disque et une reprise d’une chanson qu’elle joue régulièrement sur scène) et de mon blog, qu’elle connaît un peu. D’ailleurs, c’est amusant parce qu’elle croyait qu’une photo Mandorienne, c’était une photo trafiquée. Pas du tout. Les gens son naïfs.

Regardez là (à droite), elle voit bien que je n’ai réellement pas de visage… et ça surprend toujours un peu au medium_11.10.06_Marianne_Farouch_5.JPGdébut.

Notez, d'ailleurs, que les formidables clichés de la demoiselle sont prises par moi même et je n'en suis pas peu fier (à part celle du haut, où elle se fait attaquer par de méchants papillons!)

 

Le premier disque du Marianne Farouch’Orchestra a « marchouillé » étant donné une promo plus qu’aléatoire. Disons qu’il ne s’est pas vendu des masses et c’est bien dommage parce que c’est un disque différent de la production française actuelle. Joyeux, émotionnel et sensible. Au pays de Marianne ça swing !

 

Normal.

 

-Mes grands-parents sont juifs polonais et j’ai bercé à la fois dans la musique yiddish et dans celle de Django Reinhardt. Mon père est un fou de jazz et comme lui, ses deux frères sont musiciens.

medium_11.10.06_Marianne_Farouch_4.JPGMarianne Farouch voulait, elle aussi, faire du jazz mais aujourd’hui sa musique est puisée non seulement dans ses racines mais aussi dans la musique brésilienne.

Dans Le Nombril du monde, les chansons sont écrites par elle même et deux autres auteurs : son copain chanteur Alexis HK (dont j’ai beaucoup écouté le premier disque Belleville en 2003 mais dont j'ai zappé involontairement son L'homme du moment l'année suivante) et Vincent Rothenburger. Ses chansons lui collent à la peau et correspondent parfaitement au tempérament de feu de Marianne (je dis ça, je ne la connais pas vraiment mais c’est l’image que j’ai d’elle). Croyez moi, cet opus est peu connu mais quasi essentiel dans une bonne discothèque…medium_art_mariannefarouchorchestra.2.jpg Il est trouvable sur les sites de la fnac, ou celui de Price Minister par exemple...

Evidemment, j’ai envie de savoir si elle travaille sur un deuxième disque et évidemment, oui, bien sûr, elle travaille sur un deuxième disque. Etre enceinte n’empêche pas l’inspiration.

-Les trois premiers mois, je n’étais pas du tout inspirée. J’étais plus concentrée sur mon bébé mais depuis quelques temps je suis stimulée au niveau de la création artistique. Mes textes sont plus dans l’émotion mais la musique est plus énergique, presque plus « psyché ».

medium_Carton_marianne.jpgMarianne Farouch est loquace et j’aime ça. Nous devisons sur sa musique mais aussi sur la maternité, sur la joie qu’elle éprouve quand elle monte sur scène, sur ses « collègues » es nouvelle scène française (son préféré étant Sanseverino ») et sur ses voyages nombreux et lointains avec son compagnon…

Il n’est pas interdit de penser que Marianne va enfin se faire connaître d’un public plus large. Le contraire serait même injuste et étonnant.

Nous nous quittons, parce qu’il le faut bien. Elle remarque que je n’ai pas la version définitive de l’album (avec la jaquette et tout et tout) mais une bête copie protégée par un étui transparent en plastoque. Elle me demande de l’attendre, le temps pour elle de filer chez elle (elle habite, vous l'avez compris, à proximité du bar) afin de m’en offrir un.medium_11.10.06_Marianne_Farouch_1_edited.JPG

Petit geste appréciable.

En ce moment, elle a mis la pédale douce sur les concerts pour s’occuper de sa grossesse. Ce temps de repos, elle l’utilise pour préparer et peaufiner tranquillement l‘écriture et les compositions de son deuxième album « qui sera forcément  mieux produit ». Elle espère le sortir au printemps prochain. Moi aussi.

Longue route...

 

P.S: Je viens de tomber là dessus... une fan, je crois.

Commentaires

Ben moi, comme d'habitude, j'ai rien à dire tant que j'ai pas le fameux commentaire de James, donc j'attend...

Écrit par : Fishturn | 22 octobre 2006

Marrant ton blog plein de stars de partout et de personnalités moins connus mais tout aussi talentueuses (d'après toi, qui m'a l'air d'ailleurs très positif comme garçon).
Mais alors comment ça se fait que je ne te découvre qu'aujourd'hui? Il y atant de blogs inintéressants.
Moi par exemple, je n'en n'ai pas mais j'adore critiquer ceux des autres. Mais pas le tien. Il est bien.

Écrit par : Juliette | 22 octobre 2006

Enfin quelqu'un qui parle de Marianne!
Quel talent elle à.

Écrit par : Jean-Jacques | 22 octobre 2006

Bonsoir MANDOR, Bonsoir Audience !
@: Fishturn : Voilà, vous pouvez écrire !
James - C2V

Écrit par : James C2V | 22 octobre 2006

Les commentaires sont fermés.