Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jamil, le fou fieffé de la chanson francophone... | Page d'accueil | James... Marianne James. »

11 octobre 2006

Sheila, juste comme ça...

 

medium_00_Shei_01_grd.jpg
 

medium_d06integraledetail.jpgBon, Sheila sort son premier Intégrale le 30 octobre prochain. 18CD/366 titres. Mais ce n’est pas tout, il y a aussi un Best Of Collector 2CD (44 titres remasterisés) et un coffret Long Box 3CD (67 titres remastérisés). Tout est expliqué sur son site officiel http://www.sheila2006.fr 

Alors oui, l’occasion de rencontrer cette icône française était trop belle pour ne pas la saisir.medium_ii06longbox.jpg Je ne suis pas précisément fan de la dame mais, évidemment, ses tubes ont jalonné ma petite vie à moi (principalement dans les années 70). Quelqu’un qui a vendu 70 millions de disques et interprété près de 400 chansons en 44 ans de carrière n’est pas négligeable. J’ai déjà causé ici d’artistes au passé de moindre importance !

medium_d63sheila.jpgLundi dernier (le 9 octobre), j’ai rendez-vous avec Sheila à l’hôtel Hyatt Regency du boulevard Malesherbes. J’arrive à 14 heures et l’hôtesse me fait patienter dans un fauteuil situé en face du restaurant ce qui me donne tout loisir d’observer les gens mâchouiller leurs aliments. C’est là que je remarque la présence lumineuse d’un acteur. Il a l’air en forme.  Putain, Jean-Paul Belmondo devant moi ! Je ne l’ai pas dit ici mais je suis cinéphile et principalement des policiers noirs français des années 60 et 70… Voyez ce que je veux dire ? Les films de Jacques Becker, Henri Verneuil, José Giovanni et surtout de Jean-Pierre Melville. Les Gabin, Ventura, Delon et Belmondo de cette époque là sont mes références absolues. Bref, Bébel, là, devant moi. Je me retiens de dégainer mon appareil photo numérique pour immortaliser cette vision, voire même de me faire prendre en photo avec lui. Mais je suis tiré de ma torpeur par l’attaché de presse de Sheila qui me tend la main.

-Bonjour, vous allez bien ?

-Oui, oui merci.

-Je vous fais patienter encore quelques minutes, le temps que Sheila soit prête.

Pas de souci jeune homme. Je vais continuer à mater Belmondo pendant ce temps là…medium_d71love.jpgne lui dis-je pas.

Quelques minutes plus tard, nous nous installons à une table pour deux, au coin d’un feu (qui crépite).

Je commence en lui parlant de son retour. Je crois qu’elle n’a pas goûté cette entrée en matière.

-C’est un peu ridicule de dire ça. Ca fait 44 ans que je suis dans le métier. C’est une suite, c’est tout… avec plus ou moins de temps d’arrêt.

Certes. Mais, comme je sens qu’elle est piquée au vif, je lui en demande la raison.

medium_d75bateaucompil.jpg-Aujourd’hui, moi, je vis les choses différemment. Je prends les propositions comme elles m’arrivent. Je considère que ce sont des bonus. Je n’ai pas du tout envie de me mettre en compétition. Il faut laisser la place aux jeunes et les laisser travailler. Des gens comme moi n’ont plus rien à prouver. Je me contente de revenir de temps en temps pour mon propre plaisir.

Il est vrai que Warner Music France a fait les choses en grand avec Sheila. Depuis le début de l’année, en collaboration avec l’artiste, la multinationale a lancé une vaste campagne de rééditions des albums originaux de Sheila en CD, DVD et en téléchargement. Baptisé Sheila 2006, cette opération a permis notamment de proposer pour la première fois en France le téléchargement de « Bundles », des albums digitaux agrémentés d’un livret interactif, constitués de nombreux bonus audio et vidéo. Et puis bientôt, donc cette intégrale faramineuse. Et là, elle retrouve le sourire.

-Je suis ravie que cette intégrale sorte. Ca fait 6 ans qu’on en parle et ça a été un travail énorme car medium_d76amour2.jpgnous avons eu l’honnêteté de tout mettre sans exception, jusqu’à ma première audition que ma mère avait conservée… Je me rends compte que la mémoire est très sélective parce qu’il y a des choses importantes que j’ai retenu et d’autres que j’avais complètement zappé. Tout ça me paraît être ma vie sans l’être réellement. En fait, c’est hallucinant et vertigineux quand on prend le temps de regarder le passé, ce que je fais extrêmement rarement. Je suis plutôt une femme d’avenir.

medium_d77lovemebaby.jpgJe jette un coup d’œil de temps à autre sur Belmondo qui continue à manger sans se soucier de ce con de journaliste qui interviewe Sheila. Pourquoi ne vient il pas saluer la chanteuse? Ils doivent bien se connaître un peu depuis le temps qu’ils sont dans le métier ces deux là !

Rien, nada. Je poursuis donc en demandant à l’artiste si elle assume toutes les chansons de son répertoire.

-Il y a des trucs biens et des trucs pas toujours heureux… mais j’assume l’ensemble de ma carrière. Je suis même très fière pour être franche. Et fière aussi de cette « intégrale ».

Et son public, ses fans dirais-je, quelle relation a-t-elle avec eux ?

-Au bout de 44 ans, je ne peux plus les appeler des fans. Non, plutôt des collectionneurs. Ils sont au medium_d80kingoftheworld.jpgcourant de tout. S’il me manque le moindre détail sur ma carrière, eux, ils savent. On est un peu comme deux rails de train. Nous avons des vies parallèles et sommes rassemblés par des traverses mais on ne se quitte jamais.

Ils vont être heureux les « collectionneurs », Sheila sera l’invité d’honneur de Michel Drucker dans Vivement Dimanche et Vivement Dimanche prochain le 29 octobre.

-Je suis restée pendant des années sans n’avoir plus rien dans mes casiers, là, au moins, je vais être présente. Ca m’amuse de revenir de manière soutenue… je revois les gens que j’ai connu il y a des années. Michel Drucker et moi, c’est un peu des anciens combattants qui se retrouvent. Nous nous sommes rencontrés la première fois dans les années 60, au début de nos carrières respectives.

Il n’en reste pas moins que Sheila donne l’image d’une femme moderne avec des goûts modernes et qui aime les chansons modernes.

medium_d81littledarlin.jpg-Je vais vous étonner. Dans la musique actuelle, j’aime bien Nâdiya, Mc Solar, Natalie Imbruglia, Corinne Bailey Rae et aussi Diam’s. Diam’s, il faut voir ce qu’il y a derrière ses textes. Elle représente parfaitement la jeunesse actuelle… en bien.

Ah oui, j’allais oublier. Sheila tient un blog. Le voici. Qui a dit qu’elle était dépassée ?

Ce qui est certain, c’est que j’irai la voir au Cabaret Sauvage. Elle s’y produira du 19 au 24 décembre. Elle promet plein de surprises « étonnantes » qu’elle ne souhaite pas dévoiler. Mazette ! Et puis, il y a un single inédit « L’amour pour seule prière ».

19454_228617973673_2963161_n.jpg

Le temps de réaliser la superbe photo Mandorienne est arrivé (à ce propos, celle en N et B en haut est signé Jean-Marie Périer). Elle accepte. J’évite de lui dire que c’est sur sa chanson  Patrick, mon chéri que j’aimedium_3283.jpg embrassé pour le première fois une fille (avec la langue qui tournait dans tous les sens, et tout et tout). Je n’avais pas aimé du tout.

Beurk ! Ca mouille, c’est dégueulasse.

Non, ces choses là ne se disent pas.

En partant, je passe devant la table de Jean-Paul Belmondo. Je touche mon appareil photo et…

Et puis rien.

Je me tire.

Respect.

Commentaires

ta note me "réconcilie" avec la dame même si je ne suis pas du tout friande son style musical.
dimmi un po': qualcuno italiano viene sul tuo blog??

Écrit par : Dorothée | 11 octobre 2006

@Dorothée: Ié né parlé pa italiano...

Écrit par : Mandorm | 12 octobre 2006

Elle te fait remarquer que des italiens viennent sur ton blog !
Je dis oui, mais pour spammer :(

Écrit par : Tybo | 12 octobre 2006

non parli italiano?? poverino!

Écrit par : Dorothée | 13 octobre 2006

Il est pas mal ce papier. Je suis fan de Sheila mais assez soft, et j'ai l'impression de lire des articles écrits toujours de la même façon. Là le ton est nouveau, moderne, libre. J'aime bien qu'elle soit traitée comme ça...

Écrit par : BLONDEAU | 17 avril 2007

Les commentaires sont fermés.