Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Vincent Delerm, le bobo chanteur... | Page d'accueil | Soirée Décapage décapante! »

22 septembre 2006

Soirée des 10 ans d'Atmosphériques

medium_Chedid.JPGJ’ai trouvé sur le myspace du Label Atmosphériques cette présentation. Je m’en vais te la commenter (Mandor, on ne tutoie pas des gens que l’on ne connaît pas !).

 

L'acte de naissance d'Atmosphériques date très exactement du 1er avril 1996. (Ben alors, pourquoi c’est y que c’était hier soir qu’on a fêté ça en grande pompe à l’école nationale des Beaux-arts (quai Malaquais) ?) Dès les débuts, la ligne de (métro ?) conduite (merde, perdu !) du label tient en quelques mots : "artistes et nouvelles musiques" (vous vous imaginez : « loosers et vieilles musiques toutes cradingues »). Un credo qui peut paraître tout simple mais que revendique haut et fort Marc Thonon (boirais bien un verre d’eau moi !), et qui constitue d’ailleurs la base de tous les grands labels fondés dans la seconde moitié du vingtième siècle, (dites donc, ça ne nous rajeunit pas tout ça !) depuis que la musique est devenue peu à peu une industrie tout en restant un art, (ah bon ?) et qu’en Europe et aux Etats-Unis des maisons de disques intelligentes ont largement participé à la découverte et au développement de nouveaux talents. (Amen !)
A l'heure où parler de "maison d’artistes" plutôt que de "maison de disques"
(jamais entendu parler de cette nouvelle expression !) est à la mode dans le paysage français des musiques actuelles et où il est de bon ton (à ne pas confondre avec « il est de bonne daurade », parce que ça ne veut strictement rien dire…) de se revendiquer esthète plutôt que businessman, (ouais mais ça c’est les nuls qui font ça !) Marc Thonon (encore un verre ?) et son label Atmosphériques font figures de précurseurs. De Louis Chedid (j’adore et d’ailleurs, elle est belle ma photo de lui là haut, en ouverture de reportage) aux Wriggles (j’adore), de Joseph d'Anvers (j’adore) à Wallen (j’adore), des Wampas (j’adore et il est MAGNIFIQUE mon portrait de Didier là, à medium_Didier_Wampas.JPGdroite, non ?) à Tahiti 80 (j’adore), de Martin Rappeneau (j’adore… en dessous, là, à droite) à Ghinzu (j’adore) voilà des medium_Martin_Rappeneau.JPGgroupes et des chanteurs qui sont "engagés" (et que j’adore) puisque leur obsession première est la qualité de leur art (c’est pour ça que je les adore), qu’il s’agisse de son versant musical, de son pendant littéraire, voire des deux à la fois (bien dit ! Comment vous avez le bec cloué là…).

Tout ça pour dire qu’hier soir, il y avait du gratin… rarement vu autant de chanteurs, de journalistes, de gens de maisons de disques et même de comédiens (que faisait-il là l’ami Timsit ?), surtout au medium_Au_bar.JPGbar. Bon, moi j’vais vous dire franchement, je ne sais jamais ou donner de la tête tellement il y a du monde. Et que je te serre la paluche à droite et que je te claque la bise à gauche… En plus, je devais (oui, il s’agit désormais d’une mission !) prendre quelques clichés de personnalités. Là, pris en flagrante conversation avec Mandor, Gaëtan Roussel, le chanteur de Louise Attaque (évidemment, ce n'est pas moi qui ai pris cette photo, je ne suis pas un Barbapapa!)… medium_Louise_attaque_edited.JPGEt puis, je ne me suis pas gêné pour aborder un Monsieur que j’admire (mais là, sans déconner) depuis des lustres. Jean-Michel Boris. Il a dirigé la mythique salle parisienne de l’Olympia pendant près de quarante-sept ans. Mis à la retraite en mai 2001 – peu avant le rachat de la salle par le géant Vivendi-Universal – celui qui a vu passer toutes les pointures de la chanson française continue pourtant à œuvrer dans ce métier qui reste tout pour lui. Je n’arrête pas de le croiser dans les salles dans lesquelles chantent medium_Boris.JPGdes nouveaux artistes. Il tient d’ailleurs une chronique dans le trimestriel Chorus et il donne son avis sur les spectacles qu’il va voir. C’est grand et généreux. Son « coup de cœur actuel » m’a-t-il dit hier, « c’est incontestablement Abd Al Malik ». Nous avons bavardé quelques minutes et je n’ai pas arrêté de le complimenter sur son action en faveur de la chanson française. Il a eu l’air ému. Regardez sa photo, à gauche, il ne respire pas la bonté ce bon papa noël ?

medium_Marchet_et_Souchon_fils.JPGAllez, une dernière photo et après je vous laisse. Là, deux artistes « en voie de développement », Florent Marchet (j’adore) et Pierre Souchon (j’adore)… Ils sont beaux, hein ?

Maintenant, j’explique pourquoi je suis quelque peu redondant avec mes "j'adore"… Quelqu’un m’a écrit récemment : « Sur ton blog, tu dis toujours que tu aimes les gens. C’est chiant ! Et pis, du coup, comment savoir si ce que tu dis est crédible puisque tout est bien ? »

Que je dise que j’apprécie les artistes que je rencontre, c’est vrai mais il est faux de dire que je manque de discernement. Je sépare l’homme de son art. Mais sincèrement, vous ne croyez pas que c’est facile d’être méchant, ordurier, de mauvaise foi et sarcastique ? Moi, je préfère l’humour, l’ironie, l’auto dérision et la critique constructive… Voilà, je sais, c’est nul de se justifier mais il est bon de préciser les choses quand même. Il y a suffisamment de blogs où l’homme crache son venin (salut Fishturn ! Ca va ?)

Commentaires

Ca va...KKKSSSSSSS.

Écrit par : Fishturn | 23 septembre 2006

Et bien, quoique l'on dise sur ton blog moi je l'aime beaucoup. J'adore ton ton. (Et,pour ne pas te paraphraser, je n'ai pas dit "ta daurade"!)
Evidemment, ça donne envie de voir qui se cache derrière Mandor.

Écrit par : Cécile | 23 septembre 2006

@Fishturn: Ca à l'air.
@Cécile: Tu soulignes ma blague la plus lourde de cette note. Je ne te remercie pas... Sinon derrière Mandor se cache un type normal (enfin non, je ne vais pas faire mon faux modeste ici. En fait je suis tout à fait exceptionnel.)

Écrit par : Mandor | 23 septembre 2006

Fais gaffe toi, je sais qui tu es!!!

Écrit par : Le corbeau | 23 septembre 2006

@Le corbeau: Je balise à mort? Tu veux combien?

Écrit par : Mandor | 23 septembre 2006

En tout cas pascal nègre n'a aucun goût vestimentaire ! Ou plutôt si, mais le sien :p

Écrit par : Tybo | 23 septembre 2006

Il est marrant Chedid quand il se déguise en Gerard Jugnot....désolé j'essaie de me mettre au niveau ;-)

Écrit par : Fishturn | 24 septembre 2006

Je vous emmerde!

Écrit par : Pascal Nègre | 24 septembre 2006

Je crois que j'ai vexé Pascal :o)

Mandor, aère ton texte, j'étouffe ! Saute des lignes !!

Écrit par : Tybo | 24 septembre 2006

@Tybo: Bien, je vais aérer la prochaine fois. Juste comme ça, pour savoir, tu fais comment quand tu lis un livre? Tu ouvres la fenêtre? ;o)
Et puis, je suppute que ce n'est pas le vrai P.Nègre (et moi je suppute vachement dans la vie!)... Il y a ici un petit plaisantin.
@Fishturn: Merci de te mettre au niveau du caniveau, c'est très gentil de ta part...

Écrit par : Mandor | 24 septembre 2006

arfff, la blogosphère !!
moi j'aime bien tes chroniques (en même temps, je ne suis pas une référence) et tu le sais ... tu les interviews certes, mais tu nous fais part de ton analyse, et c'est toujours très interéssant.

D'ailleurs, c'est pour ça que je te lis régulièrement parce que j'aime ton côté : vue des coulisses !

Et puis, soyons logiques, si tu n'aimais pas tes stars, ton talent ne serait pas aussi pur, isn't it ?

Écrit par : lola | 25 septembre 2006

@Lola: Tu sais que j't'adore toi?

Écrit par : Mandor | 25 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.