Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jérôme Attal, l'homme séduction... | Page d'accueil | François Hadji-Lazaro, le dernier des rebelles... »

19 août 2006

Cali, l'homme émotion...

medium_20050909-cali_20beau_20goss.jpgMontant à cru un noir destrier fougueux, rebelle à l'amour courtois, Cali va, debout, de front, le crayon bien affûté face aux sentiments extrêmes, au chaos brûlant de ses amours où ruptures, blessures et jalousies donnent le ton. Baroque, folk, rock ou classique, Menteur, produit par Daniel Presley, poursuit l'épopée et regorge aussi d'humour bien senti, tel un sceau du bouillonnant Catalan.

Mais, je ne vais pas chroniquer de nouveau son deuxième disque car medium_20050909-cali4.jpgc'est fait ici dans l'album photo With the stars, 2eme partie… je viens juste confirmer que Cali est un garçon aussi gentil qu’il en a l’air. Le 6 septembre 2005 (presque un an, tout de même !), Eric, le valeureux et sympathique attaché de presse du bonhomme m’accueille à EMI. Je le connais bien donc nous discutaillons une bavette en attendant l’artiste. Je regarde ma montre et constate que l’heure du rendez-vous a sonnée depuis 5, puis 10 puis 30 puis 45 minutes. Je lui dis :

-Tu ne crois pas qu’on peut interrompre le journaliste précédent ? Tu as vu l’heure ?

Je le sens un peu gêné.

-Euh, oui mais c’est B. D. ! Tu comprends, c’est important pour nous qu’il fasse un bon papier pour le Figarum. Je ne peux pas le précipiter.

-Mais il ne s’agit pas de le précipiter. Il a déjà dépassé de 45 minutes le temps initial!

medium_20050910-cali_20bo.jpgJe respecte beaucoup ce monsieur car il est l’un des plus fin connaisseur de la chanson française (et bosse d’ailleurs aussi pour le trimestriel Chorus, ma bible) et que sa plume est belle. Mais, putain ! Ce n’est pas une raison pour ne pas respecter les autres journalistes, d’autant plus qu’il m’avait déjà fait le coup avec Ariane Moffat. Eric continue de me parler mais il voit que je commence à faire la gueule.

-Bon, ok, j’y vais !

Résultat, une heure de retard…

Cali me sent énervé.

-Pardon, mais, je ne pouvais pas l’interrompre.

-Non, non, ce n’est rien…

Je me suis juste demandé qui était la vedette ? Le journaliste du Figarum ou le chanteur ?medium_20050928-cali_20bo_20yeux.jpg

L’entretien avec un personnage comme Cali ne peut que formidablement bien se dérouler puisqu’il a une véritable chaleur humaine sincère. Sa sensibilité à fleur de peau me touche… (mais qu’est ce qui ne me touche pas, au fond ?) Outre l’album, nous évoquons sa campagne promo loupée. Sa publicité télévisuelle a été censurée car il tournait gentiment en dérision le gouvernement français (qui pourtant ne le mérite pas. Chichi, Sarko et le beau de Villepin sont, vous n’allez pas me dire le contraire, des gens irréprochables et exempts de tout reproches !)

-Ouais mais du coup, on en a beaucoup parlé dans la presse et ça m’a fait un sacré coup de pub !

medium_20050923-cali_20blog.jpgCali est un enfant. Je veux dire par là qu’il continue malgré le succès à s’extasier de tout. Une lueur, que dis-je ? Une étincelle luit dans ses yeux. L’homme est heureux.

-Tu sais, je me dis tous les jours qu’il faut que j’en profite. Tout ce qui m’arrive en ce moment est du bonus, la cerise sur le gâteau. Les belles choses qui me tombent dessus m’éblouissent, me surprennent, me rendent heureux à un point inimaginable.

Je sors mon Kleenex et me mouche à chaudes larmes d’émotion (si, si, c’est possible !) Nous sommes au milieu du jardin de la maison de disque, à la vue de tous. Je me reprends. Un Mandor dans l’exercice de ses fonctions se doit de rester digne. Mais il en remet une couche, le salaud.

-Et tu vois, quand je lis la fierté dans le regard des gens de mon entourage, alors là, il n’y a rien qui me fait plus craquer.

-Bououououh réponds-je fort à propos.medium_homphoto9.jpg

Il poursuit.

-Je n’y peux rien. J’ai besoin d’amour. On m’en donne énormément mais j’en veux toujours plus. Même avant, j’ai toujours eu besoin de me sentir aimé là où j’étais. Quand quelqu’un ne m’aime pas, ça me rend malheureux… 

Je fonds en larmes sur son épaule. Cali me console en me disant des paroles réconfortantes. Comme quoi il m’emmènera faire un tour de manège cette après-midi et puis après on ira voir la ferme de Bécassine, là ou il y a des animaux de petites tailles. Oh oui, tonton Cali !!! La ferme de Bécassine ! La ferme de Bécassine !

medium_cali_2005_240x180.jpgJe me ressaisis et redeviens le journaliste irréprochable que j’ai toujours été. Je l’écoute me parler de son engagement pour la condition des pères divorcés par rapport à leurs enfants. Cali prend position pour la résidence alternée. Il me parle de son association fondée en 2004 L’amour parfait dont l’objet est d’organiser des activités artistiques au profit d’autres associations oeuvrant pour la protection des enfants et le soutien aux parents en détresse.

Mais soudain, nous voyons passer Alain Souchon devant nous… Cali me dit :

-Il faut que j’aille lui serrer la paluche. Je suis fan.

-Et tu vas lui demander un autographe ?

-Tu rigoles mais je suis à deux doigts de ce genre de comportement.

Un enfant, je vous dit ce Cali. Heureusement que moi je suis adulte. Ca relève le niveau.

A la fin de l’interview, le chanteur s’est levé, m’a pris sur ses épaules et comme promis m’a emmené voir les manèges et la ferme de Bécassine. Il y avait des poneys, des cochons nains, et des poussins. Il y en a un, il s’est approché de lui et il est resté avec nous toute l’après-midi. C’était bien. Mais quand il a fallu se séparer les uns des autres après avoir mangé medium_0026_edited.jpgune barbe à papa géante, j’ai regardé Cali et Caliméro en me disant que c’était vraiment trop injuste de se quitter alors qu’on s’amusait si bien.

N.B : Les propos tenus sont véridiques, je suis moins certain de la véracité des faits concernant le déroulement de l’interview et de la journée. Par contre, je tiens à dire à monsieur B.D du Figarum que ce serait bien qu’il apprenne le respect. Ses petits camarades de jeux officiants dans d’autres journaux, même de moindre importance, n’ont pas à subir son impolitesse. Une heure de plus, ça frise la goujaterie !!!

Et la photo en bas à droite est celle que j'ai prise personnellement et ne soyez pas de mauvaise foi, avouez que c'est la meilleure de toutes!

Commentaires

Heureusement qu'on ne t'a pas choisi pour les photos de l'album.
Très bien le site Web de Cali, Jean Louis Murat ferais bien de comparer au sien.

Écrit par : Fishturn | 19 août 2006

et en concert il est vraiment bien...
vive la maroquinerie

Écrit par : missparker | 19 août 2006

Fishturn: Oui mais c'est le tien le plus beau... tu le sais bien. (je parle de site ;o) )
Miss Parker: La maroquinerie est une de mes salles préférées. Quand le concert est chiant, y a la buvette qu'est sympa. Leurs vins! Je ne te dis pas...

Écrit par : Mandor | 20 août 2006

Bien le Bonjour Cher Mandor.

Merci pour le petit dejeuner ! Je suis Cali !

Un article bien maitrisé, seriez vous journaliste ? Lol

Ce sont les Webspectateurs de www.canal2v.com qui se régalent "A la Une" ce Dimanche matin !

Bien des Choses Cher Mandor

Au plaisir

James

Écrit par : James | 20 août 2006

Cali ... Que j'adore, même s'il m'agace parfois !
Vu deux fois en concert ... D'une rare générosité sur scène : il n'avait pas hésité, à l'Olympia, à faire son concert avec une jambe en moins (il s'était cassé le genou la veille) et même qu'on avait eu droit à un slam !
Et puis, les photos de femme ronde dans le livret du CD, forcément ça m'a un peu fait plaisir.

Par contre, ce serait bien qu'il :
- arrête d'imiter le Bono d'il y a 20 ans (ok, il clame partout qu'il le vénère !)
- arrête de ressortir les mêmes speech, mots pour mots, à chaque concert (comme Bono tiens !)
- arrête de pleurer pendant lesdits concerts (ça plombe un peu l'ambiance)
- arrête d'imiter Mathias de Dionysos pour les slam ... parce que ce dernier, il sait les faire !

Mais à part ça, j'apprécie beaucoup ce type :-)

Écrit par : Poupée | 20 août 2006

J'aime bien le côté coulisse du métier de cette note. J'avais oublié de te le dire.

Écrit par : Fishturn | 20 août 2006

@Poupée:Houlà, nous avons là une experte es-Cali... Et son saut systématique dans le public, tu aimes?
@Fishturn:Merci, mais si je commence à transformer la réalité de ces coulisses et que je pars en vrille dans un monde imaginaire ou la ferme de Bécassine peut consoler un Mandor ému, ça veut dire que je me Fishturnise. C'est pas bien...
Définition de Fishturniser: transformer sa vie alors qu'elle vaut le coup d'être racontée telle quelle.

Écrit par : Mandor | 20 août 2006

Mandor => Bin j'aime bien ... mais Mathias (toujours celui de Dionysos !) le bat à plates coutures :-)

Écrit par : Poupée | 20 août 2006

Tiens tu savais qu'il avait un blog le Cali ?! Bon, un peu bizarement foutu son truc, comme son esprit surement.

C'est là : http://www.qui-se-soucie-de-moi.fr/

vaut mieux cliquer sur la présentation de gauche et ça t'amène là :

http://www.qui-se-soucie-de-moi.fr/blog/Cali/leblogdecali.php

Regarde le nombre de commentaires sur ses notes, ça va te calmer je te le dis.

Putain heureusement que je suis là pour donner de vraies infos moi. Je me Mandorise tiens !!

Écrit par : Fishturn | 21 août 2006

@poupée: Oui, j'avais cru comprendre que tu n'étais pas indifférente à Mathias. Euh, je crois qu'Olivia s'en occupe déjà!

@Fisturn: Bon, quoi? 1323 commentaires, des broutilles comparé à ce qui nous attend dans quelques semaines...
Et pour ta gouverne, sache que si tu avais cliqué sur le premier Cali de ma note tu serais tombé sur "qui se soucie de moi"... Le deuxième Cali, c'est son site officiel... Tu vois je varie les plaisirs et n'oublie pas d'informer le public (certainement en transe) car je suis un vrai journaliste d'investigation irréprochable... ;o)

Écrit par : Mandor | 21 août 2006

Pour ce qui est de l'investigation des vins, ouais irréprochable...
Bon je vais me coucher. Je suis joignable sur mon portable que je laisse au bureau. A+

Écrit par : Fishturn | 21 août 2006

Mandor => pas indiférente à Mathias ... en tout bien tout honneur !
Moi je fais dans le plus vieux (Bono ...) !

Écrit par : Poupée | 21 août 2006

poivrot

ok ok je sors

hihi

Écrit par : missparker | 21 août 2006

Les commentaires sont fermés.