Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Fabien Martin, un être à part... | Page d'accueil | Pierre Guimard... et un peu Jérôme Attal. »

13 juillet 2006

Pierre Lapointe ou le moderne anachronique...

medium_Lapointe.jpgVous allez penser que je ne suis qu’une girouette et que j’aime toutes les personnalités que medium_Pierre_Lapointe_et_moi_12.07.06_6_edited.2.JPGje rencontre (je ne suis pas du tout d’accord mais c’est peut-être vrai !). J’expliquais dans la précédente note mon amour pour les disques imparfaits et aujourd’hui je vais vanter les mérites d’un album absolument parfait, léché à l’extrême et parfaitement génial. Celui de l’extravagant Pierre Lapointe. Ce québécois débarque en France après avoir conquis son pays avec deux disques impressionnants et foisonnants de trouvailles musicales novatrices (qui c’est le roi du superlatif ?). Le second La forêt des mal-aimés sort le 11 septembre prochain. L’artiste est venu le présenter à Paris avant son passage aux Francofolies de la Rochelle le 15 juillet (Avec Dobacaracol à 16h dans la salle bleue La Coursive). Rendez-vous donc hier dans les nouveaux bureaux de l’antenne parisienne d’Audiogram (maison de disque indépendante qui lutte pour la liberté de création et contribue à enrichir et à transformer la scène culturelle québécoise depuis plus de 20 ans.) En l’attendant (5 minutes) je me demandais comment allait se comporter ce personnage qui, de part ce que j’en avais lu ou entendu dire ici et là, me semblait complexe, précieux, un brin prétentieux et peu medium_Pierre_Lapointe_12.07.06_1_edited.JPGdisert avec son prochain. Tout le contraire. C’est un garçon tout à fait charmant, souriant et très bavard qui se présente à moi. A 25 ans, bigre ! Il en impose le grand gaillard. Ca s’appelle simplement le charisme. Il m’explique que sa réputation d’arrogant vient de son comportement sur scène. « Au début de ma carrière, j’étais très provocant, voire très obscène, à la limite perpétuelle du border line. J’ai compris récemment que c’était parce que j’étais très mal à l’aise dans ma peau de chanteur et que je ne l’assumais pas du tout. Ce sont « les hasards » de la vie qui m’ont transformé en chanteur à l’âge de 19 ans, mais moi, j’ai toujours voulu faire de la création. Je revendique d’ailleurs le fait de créer des arts visuels… » Il faut regarder ses clips, écouter ses chansons et le voir sur scène pour comprendre ce qu’il veut insinuer par là. Pierre Lapointe parle beaucoup, très vite et j’ai du mal à en placer une. Il tente de m’expliquer son univers déjanté, mystérieux, éclectique et poétique mais je perds un peu le fil conducteur de la conversation. Je vois un type devant moi qui n’a rien à faire dans ce siècle. Il s’est trompé d’époque et c’est ce qui doit me plaire chez cet énergumène anachronique. Le paradoxe c’est que son dossier de presse écrit ceci : « Pierre Lapointe est un artiste du XXIeme siècle ; un jeune alchimiste medium_Pierre_Lapointe_12.07.06_2_edited.JPGmétamorphosant le savoir-faire musical de ces dernières décennies en un concept mélodieux et audacieux, visuel et visionnaire… ». Pas faux. Ce disque est un mélange de kitch et de sonorités électroniques originales, de pop sixties, de menuet et de programmations modernes et efficaces. Pierre Lapointe ne comprend pas l’engouement qu’il y a autour de lui et de son œuvre. « J’apprécie mais ça ne me rend pas très à l’aise… Je regrette juste une chose, c’est de ne plus pouvoir rejoindre mon public après mes concerts, comme au début. » Evidemment, je cherche à connaître ses influences littéraires. Un type qui écrit des textes aussi raffinés a forcément beaucoup lu. « Non, pas du tout. J’ai longtemps pensé que j’étais quelqu’un de déficient et même de carrément con. Je ne maîtrise pas le concret et n’arrive pas à me concentrer. Lire un livre est presque impossible, ça me demande beaucoup d’exigence. Mon imaginaire est tellement débordant que je peux faire une fixette sur un mot et partir en vrille. Du coup, j’ai mangé du théâtre et de la musique toute medium_Pierre_Lapointe_et_moi_12.07.06_5_edited.JPGma vie. » Il m’avoue sa passion de jeunesse pour le dadaïsme et le surréalisme. Cela explique d’où viennent sa medium_Pierre_Lapointe_12.07.06_4_edited.JPGpoésie parfois absurde et son comportement théâtral exacerbé. Ce que je retiens de ma rencontre avec lui, c’est sa gentillesse… et sa patience. Vous savez que pour ce blog, je me fais tirer le portrait avec les artistes (ce qui, je vous l’assure, n’est pas toujours facile à assumer !). L’idée de poser à côté d’un type qui va enlever son visage de la photo (déjà en ligne dans « With the stars 3eme partie ») fait marrer l’ami Pierrot. Il doit se dire « ils sont fous ses français ! ». Bon, je vous explique. J’ai un nouvel appareil numérique et donc, je n’en connais pas encore toutes ses subtilités. J’ai mis 10 minutes pour comprendre comment fonctionnait le retardataire (après de nombreuses poses infructueuses… la GROSSE HONTE !) Il n’arrêtait pas de me répéter en rigolant: « Ok ! J’ai pas de problème avec ça ! » Mais en se foutant un peu de ma gueule quand même… C’est dur la vie de blogueur consciencieux !

(Les photos d'une beauté extrême sont de mon humble personne lors de l'entretien et j'en suis très fier... sauf celle d'en haut à gauche car elle n'est pas de moi et donc, aucune raison de la créditer. Non mais!)

 

Liens:

www.pierrelapointe.com

www.audiogram.com

www.francofolies.fr

 

Commentaires

Très heureux de voir que Pierre Lapointe plaît aux français. Le contraire aurait été très comique, certains québécois lui ayant reproché d'être trop... français.

Son deuxième disque est époustoufflant au premier abord, mais pour plusieurs, l'effet s'est un peu trop rapidement essouflé. Comparé à son premier disque, qui résonne encore autant au fond de nos coeurs, il est peut-être un peu décevant avec le recul.

À mon avis, ce qu'il a fait de mieux, c'est le spectacle La forêt des mals aimés. Ce spectacle est passé à la radio et je l'ai en mp3, top qualité. Il s'y trouve des chansons inédites de grande qualité dont la non-présence sur son deuxième disque est un mystère impénétrable pour moi. Marie Eiffel, Encerclés... mais où sont ces chansons alors que se trouve la très moyenne 2730 rue des Partances? Mystère mystère...

(si les mp3 de ce spectacle t'intéresse, il y a toujours moyen de se les échanger, contacte moi par courriel, via mon blogue)

Bref, Pierre Lapointe, c'est de la dynamite, mais il vous faut absolument sont premier disque. Seulement le deuxième, c'est nettement insuffisant pour comprendre le génie de l'homme.

Mais merde! Il a mon âge, c'est fou!

(Ton blogue est vraiment excellent. Dans mes signets maintenant)

Écrit par : Mingus | 14 juillet 2006

il me semble que quelqu'un(e) aurait pu t'aider à prendre la photo masquée...et non, notre mandor, seul à se débattre avec son retardataire

j'ai hâte de la voir, cette photo...pierre est plutot joli garçon, non? et toi...et bien on ne le saura jamais...

Continue d'écrire, j'adore!!!

Écrit par : missb | 25 juillet 2006

Pierre Lapointe est assez beau, en plus d'être talentueux...j'ai hate de voir la photo! Mais Mandor, nul ne saura donc jamais si tu aussi beau que lui...

Continue ton blog, je kiffe!

PS: c'est quand même dingue que personne n'ait pu t'aider à prendre cette photo..un retardataire!!!

Écrit par : missb | 25 juillet 2006

Je crois qu'il y a une 2ème missb qui circule ici. Ce n'est pas moi qui ai laissé ces commenatires mais ca me fait une bonne occasion de découvrir ton blog !

Écrit par : missb | 31 juillet 2006

Les commentaires sont fermés.